COVID-19 : Le Bloc Québécois demande d’en finir avec le Chemin Roxham

COVID-19 : Le Bloc Québécois demande d’en finir avec le Chemin Roxham

Malgré les mesures mises en place par le gouvernement du Canada pour fermer les frontières et ainsi, éviter la propagation de la COVID-19, le Bloc Québécois représenté localement par Luc Thériault, dans Montcalm, et par Michel Boudrias, dans Terrebonne, estime qu’on pourrait en faire plus en fermant le Chemin Roxham, qui expose le pays, particulièrement le Québec, en tant que point d’accès irrégulier. « Évidemment, un point d’entrée irrégulier, sans les équipements habituels, fonctionnant à l’avenant auprès d’une clientèle singulière de demandeurs, c’est un risque sanitaire élevé tant pour les demandeurs que pour le Québec », a expliqué Christine Normandin, députée de Saint-Jean et porte-parole du Bloc Québécois en matière d’immigration. « L’Entente entre tiers pays sûrs entre le Canada et les États-Unis permet au gouvernement d’en suspendre l’application et d’en finir tout simplement avec le Chemin Roxham, explique Mme Normandin. Bien sûr, même les demandeurs réguliers devront être assujettis à une période de quarantaine dont la durée sera à déterminer. » Le Bloc Québécois demande donc de nouveau au gouvernement de Justin Trudeau d’en finir avec le Chemin Roxham. À gauche du chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, on reconnaît le député Luc Thériault. (PC/Photo : courtoisie)

Partager cet article

1
Commentez l'article

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Langlois Auteurs de commentaires récents
Langlois
Invité
Langlois

Sans être méchant commençons par en finir avec le bloc !!! avant de se débarrasser de quelque chose qui peut VRAIMENT aider des gens !!!