Dans la bibliothèque de Patrick Senécal

Mélanie Savage
Dans la bibliothèque de Patrick Senécal
Patrick Senécal était l’invité d’Amélie Boivin-Handfield lors du café littéraire du 11 septembre, une initiative de la Ville de Terrebonne.

Que lit Patrick Senécal, auteur à succès de romans fantastiques et d’horreur? Quelque 40 privilégiés ont eu la chance de le découvrir lors du café littéraire «Dis-moi qui tu lis?» le 11 septembre à la bibliothèque André-Guérard de Terrebonne, une rencontre animée par Amélie Boivin-Handfield.

Avec humour, quelques blasphèmes et beaucoup de générosité, Patrick Senécal a parlé du livre qui lui a donné envie d’écrire, Les 25 meilleures histoires noires et fantastiques; de celui qui l’a presque fait pleurer, La vie devant soi; du roman qu’il aurait aimé écrire, Mystic River; et de son plaisir coupable, les chroniques de Richard Martineau : «J’aime ça, l’haïr

Senécal a aussi captivé l’auditoire en abordant ses coups de cœur chez les jeunes auteurs, notamment Stéphane Larue et David Boudreault, et en critiquant par ailleurs Facebook – «le pire ennemi de l’écrivain!» –, l’écriture de l’oralité en dehors des dialogues, la bourgeoisie et les scènes de sexe inutiles : «Il n’y a rien qui m’emmerde plus que de lire une scène de sexe qui ne veut rien dire!»

Annonçant la sortie de la BD tirée de son roman Aliss pour 2020, il a enfin donné à ses admirateurs un avant-goût de la trame de son prochain roman.

Il reste deux cafés littéraires à la programmation, soit en compagnie d’Ingrid Falaise le 2 octobre, puis de Dominique Demers le 13 novembre. Pour davantage d’information : https://bit.ly/2oZKNBQ.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar