De l’art vivant à parcourir

Pénélope Clermont
De l’art vivant à parcourir
Des participants se prêtant au jeu de «Conversations: un laboratoire socioludique». (Photo: courtoisie)

Passionnés d’art interactif, les Terrebonniens Stéphanie Lagueux et Jonathan L’Écuyer animent les citoyens moulinois cet été. Le duo artistique est derrière deux installations qui piquent la curiosité sur le territoire, notamment sur l’Île-des-Moulins.

Si vous vous êtes aventurés sur le site historique au cours des dernières semaines, sans doute avez-vous remarqué le «Labyrinthe recyclé: Message in a Bottle», cette installation montée à partir de 2 000 bouteilles de plastique recyclées tout près de la rivière des Mille-Îles.

L’objectif derrière cette œuvre: jouer avec le public, simplement. «Le jeu est le moteur de nos œuvres, explique Mme Lagueux. Nous aimons beaucoup voir les gens aller dans ce qu’on fabrique et participer à l’art.»

Dans ce cas-ci, le public est invité à pénétrer dans le labyrinthe pour trouver l’issue dans ce jeu de couleurs et de transparence, de jour comme de soir, puisque l’installation est éclairée lorsque tombe la nuit. Durant cet amusant périple, le visiteur peut aussi laisser une trace de son passage en écrivant un message sur le labyrinthe ou à l’intérieur des bouteilles.

«Nous souhaitions trouver un matériel utilisé à grande échelle afin de le réutiliser dans la création d’une installation artistique et ludique, mentionne l’artiste. Alors que les jeunes jouent avec les objets, les plus vieux écrivent des messages.»

Monté avec la participation du public à la mi-juin, le projet présenté grâce à l’appui de la Ville de Terrebonne et de l’Île-des-Moulins sera accessible jusqu’au 2 septembre.

Notons que le projet a été créé en 2015 et présenté pour la Fête du Canada avec le soutien de Patrimoine canadien.

Un lit fort occupé

Toujours dans l’optique de faire participer le public, le duo de Terrebonne voit un autre de ses projets faire la tournée de lieux publics cet été, soit «Conversations: un laboratoire socioludique», lequel sera présenté à la Cité GénérAction 55+, les 3 et 4 septembre, et, sur l’Île-des-Moulins, le 16 septembre.

Ce projet en développement depuis 2010, qui a notamment reçu le soutien de la Ville de Terrebonne, consiste en une installation vidéo munie d’un lit, dans lequel deux personnes prennent place pour faire l’expérience d’un jeu collaboratif basé sur la communication.

«Le jeu provoque toutes sortes de réaction, selon qui se trouvent dans le lit, et c’est ce qui nous intéresse, fait savoir Mme Lagueux. On travaille à réutiliser la réaction des gens, qui sont filmés, pour un autre volet du projet. Jusqu’à maintenant, on a eu environ 800 personnes dans notre lit!»

Témoin de plusieurs quiproquos et de commentaires tant positifs que négatifs, les créateurs trouvent intéressant de voir les tournures observables entre les couples, les frères et sœurs, les amis, les parents et leurs enfants ou entre les amis. «On a observé plusieurs moments touchants. Un couple a fini le jeu en se tenant la main, alors que d’autres se choquent», relate avec le sourire celle qui a justement créé cette œuvre avec son collaborateur, qui est aussi son conjoint, Jonathan L’Écuyer.

«On voulait travailler une thématique que nous mêmes étions en train de vivre en tant que couple qui travaille ensemble», conclut-elle.

Pour plus d’information sur le travail des artistes: www.lagueuxlecuyer.com ou www.facebook.com/StephanieLagueuxJonathanLEcuyer

Partager cet article

Commentez l'article

avatar