De retour chez lui

À la suite du bel accueil du public qu’il a reçu depuis le lancement de son tout premier album, Hugo Lapointe a récemment fait un saut chez lui. L’instant d’un spectacle au Théâtre du Vieux-Terrebonne, le Terrebonnien a fait plaisir à ses premiers « fans ».

Marie-Joëlle Hamelin

C’est devant un public conquis d’avance que le chanteur a entamé ses premières notes. Parlant de notes, mentionnons que sa voix, probablement mieux entretenue, démontre maintenant plus de stabilité et de profondeur.

Trop court

Accompagné de quelques spectateurs s’étant levés pour suivre les rythmes tantôt latins, tantôt reggae des pièces de son album, Hugo Lapointe a livré une performance comme celles auxquelles il avait habitué son public, c’est-à-dire intense et solide. Sans conteste, le sang qui coule dans les veines d’Hugo Lapointe s’appelle musique.

Cependant, sa prestation a été de courte durée. On comprend que l’artiste ne possède qu’un album à son actif, mais connaissant son talent d’interprète ainsi que son plaisir à parcourir le répertoire musical mondial, on pouvait s’attendre à plus. Toutes les chansons de son album y ont passées, et Hugo a même offert ses plus belles interprétations, mais pour les « fans » endiablés, le spectacle a tout de même été de courte durée. Heureusement que le plaisir s’est poursuivi après au bar Le Studio du Vieux-Terrebonne, sa deuxième maison.

Grande fierté

Pour ceux et celles qui étaient là alors que le chanteur en devenir répétait dans son studio de l’Île-des-Moulins jusqu’au lever du soleil, c’est une grande fierté et un réel plaisir de voir Hugo se frayer un chemin dans le paysage musical québécois. Plus souvent, nous devrions encourager d’abord les gens de chez nous.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar