Déception et acceptation

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
Déception et acceptation

LES DEUX CANDIDATES CONSERVATRICES DÉFAITES

«Je voudrais tout d’abord féliciter Michel Boudrias pour sa réélection», a mentionné, en réaction à sa défaite, France Gagnon, candidate conservatrice dans Terrebonne. «La démocratie a parlé et j’accepte humblement le résultat. C’est la beauté d’une élection, chaque électeur est libre de faire son propre choix», a-t-elle ajouté. Bien qu’elle accepte les résultats, elle attribue la performance des conservateurs aux sondages réalisés pendant le processus électoral et à la campagne de peur de Justin Trudeau. «Ça fait 40 ans que je fais de la politique et je sais que les sondages sont influents auprès de la population. De plus, la campagne de peur de Justin Trudeau à notre endroit a convaincu certains électeurs dans l’isoloir. Sa stratégie aura fonctionné. Je suis tout de même heureuse que le vote conservateur au national soit plus élevé que le libéral. Il y a maintenant un gouvernement minoritaire, nous verrons ce que les libéraux feront», a conclu Mme Gagnon. De son côté, la candidate conservatrice dans Montcalm, Gisèle DesRoches, a tenu à remercier les électeurs, les bénévoles et surtout, sa famille. «Je suis fière de notre campagne positive et propre. J’avais adopté une approche de proximité même s’il s’agissait d’une élection fédérale. Je souhaite bonne chance à Luc Thériault, en espérant qu’il obtienne davantage que ce que les citoyens de Montcalm ont eu depuis 25 ans.» On reconnaît, sur la photo, France Gagnon à gauche et Gisèle DesRoches à droite.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar