Déneigement, tarifs et mobilité à l’ordre du jour

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Déneigement, tarifs et mobilité à l’ordre du jour
Le conseil municipal demande au ministère des Transports de réunir ses partenaires, dont Concession A25, pour plancher sur des façons de favoriser l’utilisation du pont de l’A25 pendant les travaux de construction du REM en offrant gratuitement le passage aux automobilistes faisant du covoiturage. (Photo : archives)

Le déneigement dans le quartier du Vieux-Terrebonne et pour la portion à l’est de la montée Masson, l’adoption de nouveaux tarifs, dont pour les camps de jour, ainsi que des enjeux relatifs à la mobilité ont meublé la séance du conseil municipal de Terrebonne, le 4 février.

D’entrée de jeu, le maire Marc-André Plante a invité le directeur de l’entretien du territoire, Luc Fugère, ainsi que le chef de police, Marc Brisson, à prendre place pour répondre aux questions formulées par quelques citoyens présents.

Le maire a notamment souligné que l’hiver actuel amènera la Ville à réviser certaines façons de faire, surtout sur trois aspects : les ressources humaines affectées au déneigement en régie (cols bleus), les devis des contrats octroyés en sous-traitance qui arrivent tous à échéance à la fin de cet hiver ainsi que des bonifications nécessaires quant au stationnement de nuit.

Dans un autre ordre d’idée, les conseillers Marc-André Michaud, Nathalie Lepage et André Fontaine se sont opposés à un emprunt de près de 4,7 M$ pour l’aménagement d’une piste multifonctionnelle sur le chemin Saint-Roch, dans Terrebonne-Ouest.

M. Michaud juge le montant élevé pour un projet qui concerne un petit nombre de résidents, mais qui sera assumé par l’ensemble des citoyens. M. Fontaine, pour sa part, se questionnait sur les critères sur lesquels la Ville se base pour prioriser les investissements dans les infrastructures.

Par ailleurs, M. Michaud et Mme Lepage ont voté contre les nouveaux tarifs pour les camps de jour. Le conseiller Simon Paquin était surpris du vote de Mme Lepage, d’autant plus qu’elle s’était prononcée pour lors des travaux des commissions municipales, en décembre. Elle a affirmé avoir changé d’idée depuis.

Gratuité du pont de l’A25?

Dans une optique plus régionale, le conseil a adopté, cette fois de façon unanime, une résolution pour demander au ministère des Transports d’entamer des discussions avec Concession A25 pour favoriser l’utilisation du pont de l’autoroute 25 «afin d’atténuer les effets de la congestion provoquée par l’effet domino de la construction du Réseau express métropolitain».

Le conseil souhaite entre autres «la gratuité du pont de la 25 pour les automobilistes faisant du covoiturage».

Les élus sont d’avis qu’avec la fermeture de la ligne du Train de l’Est vers le centre-ville, plusieurs des usagers opteront pour la voiture.

Or, en raison de l’absence des voies réservées nécessaires sur les autoroutes 25 et 40 et puisque la ligne de métro orange est saturée, le conseil estime que la ligne verte est une bonne option pour les Terrebonniens. Et cette ligne de métro est facilement accessible par le pont de l’autoroute 25, d’où la demande formulée au ministère.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar