Denise Cloutier-Gauvreau joindra-t-elle le Ralliement Mascouche ?

Mme Denise Cloutier-Gauvreau, conseillère municipale à Mascouche dans le quartier 6, pourrait joindre le Ralliement Mascouche du maire Richard Marcotte en vue des prochaines élections. Des discussions seraient en cours actuellement dans ce sens, la décision finale revenant cependant à Mme Gauvreau, ses partisans et aux membres du Ralliment Mascouche.

Gilles Bordonado

Une conseillère expérimentée

Conseillère municipales depuis 1989, Mme Gauvreau a été élue comme indépendante en 1995. Au cours du dernier mandat, elle a appuyé la quasi unanimité des propositions de l’administration du maire Richard Marcotte. Le premier magistrat lui doit d’ailleurs la survie de certains budgets et projets municipaux amenés à la table du conseil.

En entrevue la semaine dernière, M. Richard Marcotte a souligné que Mme Gauvreau a toujours mené une opposition constructive et appuyé les projets qui ont permis d’amener la Ville de Mascouche où elle est aujourd’hui. « Mme Gauvreau aurait pu faire de la petite politique et s’opposer pour s’opposer, mais elle ne l’a jamais fait. Elle défendait ses points avec détermination en réunions de travail, sans jamais entacher la réputation de la ville en public. Elle a toujours eu l’intérêt de l’ensemble des citoyens en tête et je la respecte énormément pour ça, » ajoutera le maire.

Le chef du Ralliement Mascouche a cependant ajouté que la décision de la possible intégration de Mme Gauvreau dépendait avant tout d’elle et de ses fidèles partisans, mais aussi des membres du Ralliement Mascouche: « Le maire peut suggérer des choses au parti, mais c’est aux membres de décider… »

Mme Gauvreau, qui est assurée de sa réélection dans son quartier en 1999 au sein d’une équipe ou non, pourrait éviter une campagne électorale en joignant le RM.

Elle enrichirait sûrement l’équipe du maire Richard Marcotte. Mme Gauvreau, qui a déclaré en 1996 qu’elle allait se présenter à la mairie en 1999 comme chef d’une nouvelle formation politique, doit savoir qu’elle ne pourra accéder à ce poste dès la prochaine élection. En se présentant à la mairie, elle risquerait d’être balayée de la politique active pour les quatre prochaines années.

Et pour les démissionnaires ?

Accompagné de l’agent Réal Grégoire, le chef du RM s’est toutefois fait plus cinglant envers les quatre démissionnaires et non membres de sa formation politique. Excluant totalement la réintégration éventuelle des conseillers Diane Beaudet et Gérald Sarrazin, le maire considère que celle de René Archer et de Yvon Lanthier reviendrait aux membres du Ralliment Mascouche.

« Ce que je sais, c’est que les membres du parti ont travaillé pour amener ces élus à la table du conseil et que leur démission leur a fait très mal. A ce chapitre, Mme Gauvreau a été plus fidèle au conseil et ses décisions que les quatre ex-conseillers du Ralliment Mascouche. Le parti va défendre les gens qui ont eu le respect du travail effectué et pour le parti. Ceux-ci devront faire un sérieux mea culpa pour être réintégrer au sein du parti par les membres. »

Il a conclu ainsi: « Ce que je sais, c’est que je veux former, en vue des élections municipales de novembre, le meilleur conseil municipal qu’ait jamais connu Mascouche. Je veux des gens qui ont avant tout l’intérêt de l’ensemble des citoyens à coeur. Je veux rallier les meilleurs éléments possibles avec moi pour continuer à faire progresser la ville, des gens de tous les âges et issus de tous les milieux. J’espère accueillir le plus de femmes possibles et des experts dans tous les domaines. »

Mme Denise Cloutier-Gauvreau, conseillère municipale indépendante à Mascouche dans le quartier 6, pourrait joindre le Ralliement Mascouche du maire Richard Marcotte en vue des prochaines élections. Il s’agirait d’une grande acquisition pour ce parti, puisque Mme Gauvreau est une conseillère expérimentée qui a toujours été fidèle aux grandes orientations de la Ville.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar