Dernier tour de piste pour Daniel Pilon

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Dernier tour de piste pour Daniel Pilon
Daniel Pilon ne s’ennuiera pas du travail comme tel, mais certainement de son équipe dévouée et du dynamisme des élus,

La MRC Les Moulins se sera développée d’une façon incroyable entre le moment où Daniel Pilon a fait son entrée comme secrétaire-trésorier en 1986 et celui où il quittera la direction générale, le 31 décembre 2018, après 33 ans de service.

C’est d’ailleurs en bonne partie parce qu’il se sentait constamment stimulé sur le plan professionnel qu’il y est resté aussi longtemps. Fonctionnaire au ministère des Affaires municipales pendant cinq ans, celui qui desservait la région de Lanaudière a décidé de prendre un congé sans solde d’un an. «Je voulais savoir comment ça se passait concrètement dans une MRC pour mieux aider par la suite.» Il n’est finalement jamais retourné dans ses bureaux de Québec.

«Je trouve que nous contribuons de façon plus concrète à la réussite collective. On constate les résultats», raconte le directeur qui a vu la population de la MRC croître de 66 000 âmes à son arrivée à près de 165 000 personnes aujourd’hui.

Vision et compétence

Et malgré tout ce qui a pu se passer au cours des dernières années avec feu Richard Marcotte et Jean-Marc Robitaille, respectivement maires de Mascouche et de Terrebonne, M. Pilon se dit privilégié d’avoir travaillé aux côtés d’élus qui ont toujours eu une vision pour les 25, voire les 30 prochaines années, relate-t-il.

Daniel Pilon tient également à saluer ses collègues. «Un directeur général, c’est comme un chef d’orchestre : pas de connaissances pointues dans tout, mais suffisamment dans chaque secteur. Mais j’ai eu la chance de travailler avec une équipe de professionnels extraordinaires et dévoués.»

Celui qui a célébré ses 65 ans cet été aura fort probablement un deuil à faire dans ses premiers mois de jeune retraité, mais n’aura pas le temps de s’ennuyer : voyages, badminton, ski, vélo et tennis meubleront une partie de son temps. Il fera aussi du bénévolat pour des causes qui lui tiennent à cœur.

D’ici là, M. Pilon passera officiellement le flambeau à son successeur, Claude Robichaud, le 31 décembre et ira rejoindre sa conjointe, elle-même retraitée depuis six ans.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar