Des décisions importantes pour Étienne Marcoux

Photo de Pierre-Luc Chenel
Par Pierre-Luc Chenel
Des décisions importantes pour Étienne Marcoux
Le gardien originaire de La Plaine n’a pas encore de contrat en poche, malgré des offres. (Photo : L’Aréna du Rocket inc.)

Libre comme l’air pour la saison de hockey 2019-2020, le gardien Étienne Marcoux se retrouve devant un dilemme important.

Le gardien originaire de La Plaine n’a pas encore de contrat en poche, malgré des offres, et il a amorcé sa carrière professionnelle à l’extérieur de glace après avoir obtenu, en 2017, son diplôme universitaire en gestion des affaires.

Sur la glace, une équipe en Allemagne et une en Suède ont montré de l’intérêt. Bien que l’offre de la Suède soit moins intéressante, il a dû réfléchir davantage à celle de l’Allemagne avec un salaire de base, des bonis de performance, l’appartement payé et une voiture fournie. Cependant, il ne pouvait pas prendre cette décision seul. «J’ai ma blonde avec moi et ça fait quatre ans que nous sommes ensemble. Maintenant, quand tu prends la décision d’aller jouer en Europe, c’est une décision que tu prends à deux. Ça fait quatre ans qu’on vit à distance, a-t-il avoué. Ce n’était pas assez d’argent pour lui dire de lâcher son travail pendant six ans et de venir avec moi.»

Pour ce qui est de l’Amérique du Nord, le cerbère de 25 ans soutient que c’est tranquille, mais il a tout de même des options. La saison dernière, Marcoux a joué la majorité de ses matchs avec le Beast de Brampton, de la Ligue de la Côte-Est. Il possède maintenant un dossier de 19 victoires, 11 défaites et 5 défaites en prolongation. De plus, l’ancien de l’Armada de Blainville-Boisbriand a joué 5 parties avec le Rocket de Laval. S’il le désire, il pourrait retourner à Brampton, qui est à 5 h 45 de route de son nouveau domicile à Mirabel. «L’entraîneur avec le Beast m’a fait une offre et que si je veux revenir, le filet est à moi là-bas. Nous nous sommes toujours bien entendus. Je vais avoir 26 ans et j’ai l’étiquette de bon gardien pour jouer dans la Ligue de la Côte-Est, mais pas assez pour jouer dans la Ligue américaine de hockey, a admis celui qui a joué 85 parties en carrière dans cette ligue. J’ai beau ne pas être d’accord avec ça, rendu à mon âge, c’est plus difficile.»

S’il décide de rester proche de la maison, Étienne Marcoux peut toujours jouer dans la Ligue nord-américaine de hockey. Depuis 2017, ses droits appartiennent à l’équipe de Thetford-Mines et l’entraîneur est son oncle.

Nouvelle vie

Lorsqu’il troque son équipement de gardien pour son complet-cravate, Étienne Marcoux travaille chez Bell Affaires comme analyste. Il y est depuis quelques semaines et il s’agit de son premier emploi à l’extérieur du hockey. Ce poste lui permet d’acquérir de l’expérience et de répondre à ses responsabilités financières. Son diplôme universitaire ainsi que ses aptitudes en tant qu’athlète professionnel font qu’il a une place de choix sur le marché du travail. «Pendant la dernière saison, j’ai envoyé des curriculum vitae à des entreprises. Je vis la vraie vie d’adulte. Je suis dedans et je vais voir si j’aime ça, a-t-il mentionné, ajoutant que son diplôme obtenu en jouant au hockey prend toute sa valeur. Quand j’y repense, c’est la meilleure décision que j’ai prise dans ma carrière. Au début, je n’étais pas sûr et j’y allais un peu à reculons. Aujourd’hui, tu réalises que d’avoir un diplôme, c’est vraiment important.»

Étienne Marcoux a un contrat de travail jusqu’au 30 août avec Bell Affaires. D’ici là, il devra prendre une décision pour sa prochaine saison de hockey, qui aura une incidence sur son emploi professionnel.

Partager cet article

1
Commentez l'article

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Earl Swanson Auteurs de commentaires récents
Earl Swanson
Invité
Earl Swanson

Etienne I know Your dad, I used to work in the old arena proshop with angelo. If you ever get hurt playing the sport you love and risk your future thats fine. But your future is not hockey. There have been lots of hockey players who today have nothing.At this stage of your life I would look into for you and your girlfriend ,something sure and not a maybe.Say hello to your dad.