Des enseignants mécontents

Gilles Fontaine
Des enseignants mécontents
Des candidats des quatre partis principaux ont entendu le mécontentement des enseignants.

Le 11 septembre, des candidats des quatre principaux partis politiques ont été invités à présenter, à tour de rôle, la position de leur formation en éducation aux enseignants du Syndicat de l’enseignement de la région des Moulins.

Une centaine d’enseignants de la Commission scolaire des Affluents, soit un représentant par école, attendaient de pied ferme Mathieu Traversy (PQ dans Terrebonne), Emilie Therrien (PLQ dans Repentigny), Lucie Lecours (CAQ dans Les Plaines) et Olivier Huard (QS dans Repentigny).

Chaque candidat avait 10 minutes pour présenter ses positions, présentation qui était suivie d’une période de questions et réponses de 10 minutes.

Les commentaires de l’auditoire ont à certains moments été durs envers les candidats, montrant sans équivoque un mécontentement général des enseignants de la région.

Candidats malmenés

La candidate libérale Emilie Therrien a d’ailleurs subi les foudres des participants. «Vous (gouvernement libéral) avez saigné notre profession. Vous avez fait un massacre à la tronçonneuse», a lancé une enseignante visiblement fâchée. Il a été notamment question des ratios élèves-enseignant et des ratios d’élèves avec difficulté.

D’autres enseignants au micro ont avoué leur déception à la suite des propos de la candidate caquiste Lucie Lecours. «Peu de concret et de l’improvisation», a déploré un enseignant.

Le message du candidat solidaire Olivier Huard a suscité diverses réactions, plusieurs disant qu’on parle davantage d’un rêve que de propositions réalisables.

Enfin, Mathieu Traversy a aussi été critiqué pour avoir peu fait au cours des 18 mois pendant lesquels le Parti Québécois a été au pouvoir.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar