Deux recrues pour la police de Mascouche

Jean-Marc Gilbert
Deux recrues pour la police de Mascouche
Médérik et Daphnée n'étaient pas peu fiers de revêtir l'uniforme des policiers de Mascouche l'espace d'un avant-midi, en compagnie de la policière jeunesse Dominique Robert. (Photo : Jean-Marc Gilbert)

Médérik Campagnaro et Daphnée Lanctôt, tous deux âgés de 11 ans, sont les deux nouveaux agents recrutés par le Service de police de Mascouche… le temps d’une journée. Les deux jeunes ont connu une première de journée de travail fort mouvementée comme membres des forces de l’ordre, le 24 octobre.

Les candidatures des deux élèves de 6e année des écoles Aux 4 Vents et du Soleil-Levant se sont distinguées parmi les 35 reçues par la Ville pour la 2e édition du concours Policier d’un jour, à Mascouche.

Médérik et Daphnée ont eu la chance de visiter le nouveau poste de police, en début de journée, ce que les deux jeunes avaient bien hâte de faire.

«Ils ont été très gâtés, car l’ensemble du poste est maintenant fonctionnel, ce qui n’était pas le cas l’année dernière. Ils ont même pu visiter la répartition, un endroit auquel même nous (les patrouilleurs) n’avons pas accès habituellement», explique la policière jeunesse Dominique Robert, qui a accompagné les jeunes pendant tout l’avant-midi.

Avant-midi rempli

C’est d’ailleurs en compagnie de Mme Robert que Médérik et Daphnée, excités à l’idée de voir à quoi ressemble une journée dans la vie d’un patrouilleur, ont pris la route vers 10 h.

En plus d’intercepter le conducteur d’un véhicule, les jeunes policiers ont été appelés à se rendre sur les lieux d’un appel (simulé) pour un méfait commis. De retour au poste de police vers 11 h, les recrues d’un jour ont eu l’opportunité de rencontrer des techniciens en identité judiciaire et d’en apprendre plus sur la nature de leur travail.

Après un dîner bien mérité, Médérik et Daphnée ont été raccompagnés à leur école respective… à bord d’une autopatrouille, faisant certainement quelques jaloux parmi leurs camarades de classe.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar