Développer une agriculture durable pour les Boliviens

Dans le cadre du stage en coopération internationale, Armonia con la tierra (Harmonie avec la Terre), organisé par le Comité régional d’éducation pour le développement international de Lanaudière (CRÉDIL), l’étudiante en agroéconomie Karine Villemaire partira en Bolivie du 18 mai au 19 août afin d’améliorer la qualité du sol bolivien et d’y construire des serres.

Andréanne Brault

Ils sont cinq stagiaires, tous étudiants en agriculture ou en horticulture, et une accompagnatrice, technicienne en horticulture, à se lancer dans cette aventure qui leur permettra d’apprendre à pratiquer leur métier avec le peu de ressources disponibles dans cette communauté andine située à 3 500 mètres d’altitude. Les stagiaires Karine Villemaire, Julie Lacas, Ève Lacas, Marie-Ève Monfils et Simon Raynault pourront approfondir leurs connaissances en utilisant les techniques et les outils de la région. «Il faut faire avec ce qu’il y a là-bas, ce qui sera une bonne expérience, car il n’y a aucun produit chimique et il y est même difficile de trouver du bois», souligne Karine.

Ce périple vise deux buts précis, selon elle : «Aider au développement international afin de développer une agriculture durable qui convient mieux aux besoins des Boliviens et comparer avec ailleurs pour mieux agir ici.» Afin d’atteindre leur but, les stagiaires travailleront en partenariat avec l’organisme Fundación Intercultural Nor Sud,qui essaie d’éliminer la pauvreté en agissant sur ses racines profondes.

À leur retour, ils organiseront une série de conférences afin de sensibiliser les Lanaudois à l’écart grandissant entre les pays riches et les pays pauvres et pour les informer sur le mode de vie des Boliviens. «Ce voyage me permettra d’avoir un point de vue plus ouvert et des connaissances plus approfondies», mentionne Karine.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar