Diane Gadoury-Hamelin garde ses convictions

Christophe Scott
Diane Gadoury-Hamelin garde ses convictions
Diane Gadoury-Hamelin, candidate péquiste dans la circonscription de Masson, s’est dite «surprise» des résultats du vote.

DÉFAITE DU PQ DANS MASSON

Diane Gadoury-Hamelin, députée sortante du Parti Québécois dans la circonscription de Masson, a été défaite par le candidat caquiste Mathieu Lemay lors des élections provinciales du 7 avril. Après 18 mois comme députée, la politicienne, qui espérait obtenir un deuxième mandat, s’est dite «surprise et déçue» par les résultats de la soirée électorale.

Historiquement, la circonscription de Masson s’est pratiquement toujours affichée péquiste. La surprise était donc grande lors de la réunion du Parti Québécois de Masson au Boston Pizza de Mascouche, où Mme Gadoury-Hamelin a livré un discours à la suite du résultat des votes.

«J’ai un peu le cœur gros, a-t-elle avoué en retenant ses larmes lors de son discours. C’est le choix de la population et je dois le respecter. Je souhaite la meilleure des chances à M. Lemay et j’espère qu’il saura relever les grands défis qui l’attendent.» Impliquée dans la région depuis plus de 30 ans, elle affirme qu’il est actuellement «trop tôt» pour qu’elle se prononce sur ce qu’elle fera maintenant qu’elle n’est plus députée. «Avec un mandat de quatre ans qui s’annonce, il est évident que je vais voir s’il y a d’autres choses que je pourrais envisager et qui seraient dans la même branche.»

Convictions

Interrogée sur ce qui aurait pu être fait autrement par le Parti Québécois, elle affirme que son équipe a fait quelques erreurs. «La population est un peu réticente face à un référendum. Nos adversaires ont mené une campagne de peur face à la possibilité d’un éventuel référendum. C’est dommage.»

Elle déclare toutefois rester profondément attachée aux convictions qui l’ont amenée à s’impliquer en politique. «Moi, je crois encore à la possibilité d’un Québec  souverain et maître chez lui. Quand on est fiers de ce que l’on peut faire et qu’on enlève la peur autour de nous, je pense qu’on a un énorme potentiel.»

L’ex-députée, qui avait pris plusieurs engagements auprès des familles de la région, espère que M. Lemay saura poursuivre le travail qu’elle avait entrepris auprès des Moulinois, selon ses propos.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar