Eliane Robidoux reçoit le Gant d’or

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Eliane Robidoux reçoit le Gant d’or
Eliane Robidoux est allée récupérer son prix en compagnie du président de l’Association de soccer de Mascouche, Éric Paul. (Photo : courtoisie)

Après avoir raté les deux premiers mois de la saison 2019 en raison d’une fracture du coude, Eliane Robidoux, de l’équipe féminine U15 AAA de l’Association de soccer de Mascouche, est revenue en grande forme, si bien qu’elle a mis la main sur le Gant d’or octroyé à la meilleure gardienne de but.

La cerbère mascouchoise a reçu ce prix lors du traditionnel Tapis rouge du soccer québécois, qui réunissait les gagnants des différentes catégories au Centre des congrès Saint-Hyacinthe, le 24 novembre.

Jointe au téléphone quelques jours avant la réception du prix, elle se disait flattée, mais surtout fière de voir ses efforts être récompensés. En effet, entre l’école le matin et le Centre national de haute performance (CHNP) l’après-midi et le voyagement entre Mascouche et Montréal matin et soir, la sportive adolescente n’a pas beaucoup de temps libre dans une journée.

D’attaquante à gardienne

Eliane Robidoux a commencé à jouer au soccer à 7 ans, d’abord comme attaquante. Lors d’un match auquel la gardienne était absente, Eliane s’est portée volontaire pour la remplacer, raconte-t-elle. C’est à ce moment que tout devenu clair dans sa tête : elle voulait être devant le filet et c’est le poste qu’elle a occupé dès l’année suivante et jusqu’à aujourd’hui.

Capitaine de son équipe, elle assume pleinement son leadership et adore encourager ses coéquipières lorsqu’elle a le ballon en main. «J’aime apporter de l’énergie, parler aux filles, passer des remarques et leur suggérer comment se placer sur le terrain», dit celle qui étudie la façon de jouer de ses adversaires pour savoir comment bien relancer l’attaque.

Le meilleur à venir?

Malgré le trophée qu’elle vient tout juste de recevoir, Eliane Robidoux affirme avoir connu «une bonne saison, mais pas [sa] meilleure». On peut donc dire que ça promet pour l’avenir pour la gardienne qui s’alignera avec l’équipe U16 AAA de Mascouche l’an prochain. Elle s’entraîne également avec l’équipe du Québec et continuera de s’améliorer grâce à toutes les ressources auxquelles elle a accès au CNHP. «C’est vraiment le meilleur encadrement possible pour performer. J’ai beaucoup amélioré ma technique, mais j’ai encore plusieurs détails à peaufiner», conclut l’athlète.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar