« Elle a perdu notre confiance » – Marc-André Michaud

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
« Elle a perdu notre confiance » – Marc-André Michaud
Nathalie Bellavance, présidente de la Commission de l’administration, des finances et des ressources humaines.

Les élus de Mouvement Terrebonne (MT), Marc-André Michaud et Nathalie Lepage, réclament le retrait de la conseillère municipale Nathalie Bellavance de son poste de présidente de la Commission de l’administration, des finances et des ressources humaines de la Ville de Terrebonne.

Cette demande fait suite au témoignage de la conseillère au procès de l’ancien maire de Terrebonne Jean-Marc Robitaille.

«Nathalie Bellavance a été élue en 2009 et se greffe rapidement à la Commission de l’administration et des finances», explique Marc-André Michaud. «Elle en est devenue la présidente en 2014, et le maire l’a renommée à ce poste en 2017. La Commission des finances est l’une des plus importantes et sensibles à la Ville de Terrebonne. Elle a comme mandat, entre autres, de veiller à l’élaboration du budget de la Municipalité, de sa politique de gestion contractuelle ainsi que de celle de l’approvisionnement. Nous avons donc besoin d’une personne de confiance, d’une personne qui se lève et parle si elle entend des rumeurs d’un système de corruption au sein de la Ville. Nous n’avons plus confiance en Nathalie Bellavance. Le maire Marc-André Plante doit prendre ses responsabilités et retirer Mme Bellavance de la présidence de la Commission des finances», poursuit M. Michaud.

Surprise et déçue

«Aller frapper sur le messager, c’est bien bas de la part de l’opposition et c’est tirer dans le pied de ceux et celles qui souhaitent que ça change», a réagi Nathalie Bellavance. Elle tient à rappeler qu’elle faisait partie des élus qui se sont dissociés de l’Équipe Robitaille. Elle dit «avoir apporté [sa] pleine et entière collaboration et témoigné dans un procès criminel pour fraude et corruption envers les citoyens de Terrebonne».

«Les propos qui me sont attribués sont erronés, mensongers et cités hors contexte. Je suis une femme intègre et honnête. J’ai toujours bien servi mes concitoyens et jamais je ne me verrais rabaisser les autres pour accroître ma notoriété. Je laisse le soin à la population terrebonnienne de juger cette façon de faire de la politique municipale», de mentionner Mme Bellavance, qui trouve curieux que Mouvement Terrebonne attaque son intégrité, tandis que contrairement à elle, des candidats de Générations Terrebonne sont restés avec l’équipe alors en place.

«Mme Bellavance a toute ma confiance et celle du parti, et j’espère que Mouvement Terrebonne cessera de vouloir salir la réputation de personnes qui travaillent très fort à rétablir la confiance des citoyens envers leur organisation municipale», a soutenu le maire de Terrebonne, Marc-André Plante.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar