LE TRAIT D’UNION MAG : Pionnières de Lanaudière, pépinière de talents

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
LE TRAIT D’UNION MAG : Pionnières de Lanaudière, pépinière de talents
La conquête de la médaille de bronze lors de la dernière Coupe Esso constitue une grande fierté pour les Pionnières de Lanaudière. (Photo : courtoisie)

EN AVANT LES SPORTIFS

À l’arrivée de Roger Chouinard à la tête de l’Organisation de hockey mineur féminin de Lanaudière il y a cinq ans, celle-ci ne comptait que 38 joueuses. Aujourd’hui, grâce au travail «de l’équipe formidable et d’un conseil d’administration qui y croit», elle en réunit plus de 200, de 4 à 21 ans, dont 60 % proviennent de la MRC Les Moulins.

Jean-Marc Gilbert

L’accroissement de la popularité est tel que parmi tous les sports de glace, le hockey féminin est le seul où l’on constate une croissance d’effectifs, note M. Chouinard.

Ce phénomène s’explique notamment par l’instauration de divers programmes, dont Première présence, un programme d’initiation qui s’adresse aux filles de 5 à 10 ans qui n’ont jamais été inscrites au hockey. Grâce à Canadian Tire et au fabricant d’équipements Bauer, la recrue se voit offrir un équipement de hockey complet, une séance d’essayage avec un expert, six séances d’initiation au hockey à raison d’une heure par semaine, ainsi qu’une participation au Festival féminin Novice-Atome de Lanaudière, le tout pour 199 $. «On veut éviter que les coûts constituent un frein», indique le président, mentionnant que le programme offert dans Lanaudière depuis quatre ans a permis de fournir 45 équipements à des débutantes.

Par ailleurs, l’organisation tient aussi régulièrement des journées portes ouvertes pour se faire connaître. On constate également une hausse des inscriptions lors d’un hiver suivant la tenue de Jeux olympiques. «C’est sûr que quand nous avons des joueuses comme Marie-Philip Poulin qui s’illustrent, c’est tout un incitatif», note M. Chouinard, en parlant de la Beauceronne qui a joué un rôle primordial au sein de l’équipe canadienne aux Jeux de 2010, de 2014 et de 2018.

Succès et projets

Que ce soit au sein des équipes des catégories récréatives, compétitives ou élites, force est d’admettre que les enseignements prodigués aux joueuses portent leurs fruits lorsqu’on pense que cinq joueuses issues des Pionnières de Lanaudière font partie de l’équipe provinciale des moins de 18 ans.

Autre preuve : la médaille de bronze récoltée par l’équipe midget AA lors de la Coupe Esso, un tournoi opposant les six meilleures équipes féminines de niveau midget au pays qui se tenait en avril dernier, en Nouvelle-Écosse. «C’était un succès inespéré», résume Roger Chouinard.

Et le président et son équipe prennent les moyens pour générer d’autres succès comme ceux-ci. Mentionnons que des démarches sont en cours auprès de Hockey Québec pour la tenue d’un tournoi provincial de hockey féminin qui se déroulerait dans Lanaudière en 2019 ou 2020. Par ailleurs, des discussions ont lieu avec les commissions scolaires desservant Lanaudière pour l’implantation d’un programme de sports-études de hockey féminin pour l’année scolaire 2020-2021.

Le président souhaite maintenant que Terrebonne continue d’être la locomotive de tête. En ce sens, il milite pour que la Ville ne mette pas la hache dans son nombre de patinoires extérieures, un sujet qui fait beaucoup parler depuis quelques semaines dans le contexte de réflexion budgétaire de la Ville.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar