ENTREPRENEURS D’ICI : Histoire de rôtisserie, histoire d’entrepreneurs

Gilles Fontaine
ENTREPRENEURS D’ICI : Histoire de rôtisserie, histoire d’entrepreneurs
Lucie Marois et Rémi Benny se sont rencontrés en 1979 à la rôtisserie Ti-Coq familiale de Trois-Rivières. Leur histoire s’est poursuivie dans la MRC Les Moulins. (Photo : Gilles Fontaine)

En 2018, Rémi Benny et Lucie Marois souligneront deux anniversaires importants. En août, ils célébreront le 10e anniversaire de la rôtisserie de Mascouche et en décembre, le 25e du restaurant de Terrebonne. Ces deux événements sont le résultat de la riche histoire d’entrepreneurs d’une même famille.

C’est en 1993 que la rôtisserie Au Coq de Terrebonne ouvre ses portes sur le chemin Gascon. Il y a alors quatre propriétaires, dont Rémi Benny et sa conjointe Lucie Marois. Ils en deviendront les seuls propriétaires quatre ans plus tard. En 2008, ils étendent leurs tentacules à Mascouche, sur la montée Masson. Cependant, leur histoire entrepreneuriale commence bien avant.

Ti-Coq à Trois-Rivières

Pour Rémi Benny, tout débute en 1964, alors que son père, Fernand, ouvre avec son frère Rénald une rôtisserie Ti-Coq à Trois-Rivières.

Toute la famille quitte la campagne de la région de Joliette pour s’établir à Trois-Rivières. «C’est là (à Trois-Rivières) que j’ai commencé à aider mon père à la rôtisserie. Je devais avoir 7 ou 8 ans. Je mettais des couvercles sur les contenants de salade de chou et de sauce B.B.Q.», se souvient-il fièrement. À la mort de son père en 1977, c’est sa mère qui prend la relève et conserve la rôtisserie. C’est également à cette rôtisserie de Trois-Rivières que Rémi Benny rencontre, en 1979, celle qui deviendra sa partenaire de vie et son associée, Lucie Marois.

Direction Montréal

«En 1981, nous faisions l’acquisition de la rôtisserie Au Coq à Montréal-Nord, qui appartenait alors à un oncle. C’était notre premier restaurant», raconte Rémi Benny.

Depuis, ils ont cédé leur participation dans ce restaurant pour se consacrer à la rôtisserie de Terrebonne et à celle de Mascouche quelques années après.

Fait à noter, c’est à Terrebonne que le service au volant a été offert en premier dans le groupe. En 1997, le service de livraison était ajouté.

Ainsi, 2018 sera une grande année pour Rémi Benny et Lucie Marois, une année à la hauteur de leur histoire.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar