Et un de plus pour Le Relais!

Photo de Mélanie Savage
Par Mélanie Savage
Et un de plus pour Le Relais!
Avec les dons reçus, Le Relais de Mascouche pourra nourrir les familles dans le besoin et leur offrir des services complémentaires afin de les rendre plus autonomes. (Photo : archives)

C’est une Geneviève Lavoie euphorique qui répond aux questions de La Revue. Euphorique, mais surtout, reconnaissante. Grâce à l’appel à la solidarité de l’entreprise EEGT, l’organisme qu’elle coordonne avec Émilie Faustin, Le Relais de Mascouche, reçoit un autre don, de 35 400 $ cette fois.

À la fin du mois de mai, après avoir lu dans La Revue que l’organisme d’aide alimentaire Le Relais de Mascouche avait désespérément besoin d’un coup de pouce financier,  le président d’EEGT, David Tremblay, lançait un appel à la population et plus particulièrement aux entrepreneurs. L’entreprise mascouchoise s’engageait à doubler la contribution des donateurs jusqu’au 30 juin.

C’est finalement un montant de 15 400 $ que Le Relais a reçu de divers donateurs au cours de cette période. « Nous avons tout de même décidé de donner 20 000 $ de notre côté », annonce David Tremblay, ce qui porte la somme finale à 35 400 $. « Les derniers mois ont été difficiles pour tout le monde, mais ils ont été encore plus durs pour certains, alors nous voulions les aider à notre façon », explique-t-il.

Leur apprendre à pêcher

Ces dons s’additionnent aux 32 183 $ versés récemment par la fondation Philanthropie Lanaudière, de même qu’au soutien de taille annoncé par la Ville de Mascouche pour contribuer à la relocalisation du Relais et à ses opérations (jusqu’à 5 000 $ par mois pendant trois ans pour un local et 10 000 $ par année dès 2021 pour les opérations régulières).

« On est tellement contents! » lance au bout de fil Geneviève Lavoie. « Avec tout ce soutien, on pourra nourrir les familles, mais on pourra aussi les rendre de plus en plus autonomes. On ne se contentera pas de leur donner du poisson, on va pouvoir leur apprendre à pêcher », se réjouit-elle, faisant allusion aux divers outils et activités qui seront mis sur pied pour aider les familles grâce entre autres à l’embauche d’une intervenante.

Après un difficile printemps, l’été s’annonce enfin plus doux pour Le Relais de Mascouche et sa clientèle.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar