Ève Gascon ferme la porte aux Américaines

Photo de Pierre-Luc Chenel
Par Pierre-Luc Chenel
Ève Gascon ferme la porte aux Américaines
Ève Gascon a permis au Canada de l’emporter contre les États-Unis dans une courte série de rencontres à Lake Placid. (Photo : Chad Goddard - Hockey Canada)

Ève Gascon a été solide en bloquant les 26 tirs dirigés vers elle dans un gain de 2 à 0 d’Équipe Canada des moins de 18 ans contre les États-Unis, lors d’une série de trois matchs présentés à Lake Placid, dans l’état de New York.

La gardienne numéro 1 a bien amorcé le match en arrêtant les 10 tirs reçus en première période. «Je pense que ça m’a aidée pour avoir de la confiance, a déclaré la cerbère de Terrebonne, âgée de 16 ans. Au début, j’étais stressée, mais après les premiers tirs, j’ai senti que j’étais dans le match.»

Cette 2e victoire a permis à l’équipe canadienne de rafler les honneurs de cette courte série avec des duels présentés les 14, 15 et 17 août. «J’étais vraiment confiante au début de la rencontre. Je voulais vraiment gagner ce match contre les États-Unis, a-t-elle mentionné. L’équipe a très bien joué et nous sommes contentes d’avoir gagné la série.»

Même si les deux équipes étaient composées de joueuses de moins de 18 ans, l’intensité bien connue des rencontres entre le Canada et les États-Unis était présente. «De jouer dans une si grosse rivalité, c’était vraiment incroyable. Les filles qui étaient ici l’année dernière nous ont aidées à rester calmes, a dit la gardienne de 16 ans. Au début, je ne sentais pas la rivalité, mais dès le premier match, on a vu que le calibre était vraiment fort et que c’était robuste. Les deux équipes ne s’aimaient clairement pas.»

La gardienne des Phénix du Collège Esther-Blondin pouvait compter sur quelques visages familiers dans le vestiaire canadien. Malgré que l’équipe se soit soudée rapidement, la présence des anciennes Pionnières de Lanaudière Ann-Frédérik Naud et Marianne Picard a rassuré la Terrebonnienne. «Ça m’a sécurisée au début parce que je ne parle pas beaucoup l’anglais. Ça m’a aidée pour embarquer dans l’équipe et ce sont de bonnes amies, a raconté la recrue. Cinq filles étaient de retour. On avait une belle chimie et on ne sentait pas qu’il y avait des filles de l’Ontario, du Québec et des Maritimes.»

Avant d’être sélectionnée avec l’équipe canadienne, Ève Gascon avait participé au camp de sélection avec huit autres gardiennes de but. Trois avaient été sélectionnées pour la série.

Cette série contre les États-Unis se voulait une étape du processus de sélection en vue des Championnats mondial féminin des moins de 18 ans, qui seront présentés à la fin de décembre en Slovaquie. La prochaine étape sera les championnats canadiens au début du mois de novembre au Manitoba.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar