ÉVÉNEMENT JUDICIAIRE 2014 : un double meurtre commis de sang-froid

Karine Limoges
ÉVÉNEMENT JUDICIAIRE 2014 : un double meurtre commis de sang-froid
Guillaume Gélinas a été accusé du double meurtre prémédité de son père et sa belle-mère, froidement assassinés le 14 février à Terrebonne. (Photo : Stéphane Grégoire/Agence QMI)

L’affaire Guillaume Gélinas aura fait tristement couler beaucoup d’encre au début de l’année 2014. Le jeune homme, alors âgé de 22 ans, a été accusé d’avoir commis de manière préméditée le meurtre de son père, Luc Gélinas, 54 ans, et de sa belle-mère, Julie Lemieux, 35 ans. Le drame s’est joué le 14 février dans la demeure cossue du couple qui vivait dans le secteur Lachenaie à Terrebonne.

Réserviste pour l’armée canadienne, le jeune homme fait aujourd’hui face à deux chefs d’accusation de meurtre au premier degré. Il a été formellement accusé au palais de justice de Joliette le 17 février. Depuis, la cause de Gélinas a été reportée à sept reprises. Le dossier aura ainsi cheminé devant la justice toute l’année. Enfin, le 24 novembre dernier, l’enquête préliminaire pour la forme a été reportée au 27 janvier prochain. Pour l’heure, l’accusé demeure en détention jusqu’à la tenue de son procès, son avocat, Me Jonathan Meunier, n’ayant toujours pas formulé de demande de remise en liberté pour son client.

Rappelons que le jour du drame, les deux victimes ont été retrouvées sans vie à l’intérieur de leur domicile peu après 10 h. Leur décès, évident, a été constaté sur les lieux. La Sûreté du Québec, qui a pris la relève de la police de Terrebonne, cherchait alors activement le fils, Guillaume Gélinas, celui-ci manquant à l’appel. Les policiers ont fait la macabre découverte après que des collègues des deux cadres de la Société des alcools du Québec (SAQ) aient signalé leur absence inhabituelle au travail, une réunion ayant lieu ce matin-là.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar