Fabien Poirier conserve la présidence de la Chambre

Alors que traditionnellement, le mandat du président de la Chambre de commerce de Terrebonne est d’une durée d’un an, le conseil d’administration de l’organisme a décidé de reconduire Fabien Poirier à la présidence lors de l’assemblée générale annuelle qui se tenait le 15 juin.

Éric Ladouceur

«La Chambre de commerce s’est impliquée de plus en plus dans des dossiers chauds – pont de la 25, train de banlieue, médecins à La Plaine – au cours de la dernière année. Comme je suis bien au fait des dossiers et que j’ai toujours la volonté d’implanter une permanence forte à la Chambre, nous avons convenu de prolonger mon mandat afin d’assurer une meilleure continuité dans les activités de la Chambre», a argué M. Poirier.

Controverse à l’exécutif

Outre la réélection du président, le conseil d’administration a procédé à l’élection d’un nouvel exécutif sur fond de controverse, et ce, notamment avec la rétrogradation («démotion») de Diane Cloutier, qui a perdu son poste de vice-présidente. «Si le président voit son mandat reconduit d’une autre année, je pense qu’il doit le faire avec le même conseil exécutif. Je pense que je fais du bon travail et que je peux en faire encore beaucoup pour la Chambre. Je vais demeurer solidaire avec le conseil d’administration, mais je suis triste de voir la tournure des événements», a expliqué celle qui devait prendre le poste de premier vice-président laissé vacant par François Forget. À la dernière minute, ce dernier a finalement décidé de conserver son poste et a été réélu.

Outre MM. Poirier et Forget, l’exécutif de la Chambre de commerce de Terrebonne compte aussi Marko Bianchi, vice-président, André Shatskoff, trésorier, Stéphane Berthe, secrétaire, et Luc Tessier, président sortant. Robert Lalancette est toujours celui qui occupe le poste de directeur général de l’organisme. Les autres membres du conseil sont : Natalie McGarr, Éric Forget, Daniel Gagnon, Benoit Gravel, Bernard Grenier, Jacques Lachapelle, Denise Leclerc, Nathalie Tremblay.

Les finances

Au chapitre des finances, le trésorier de la Chambre, André Shatskoff avait de bonnes nouvelles pour les membres puisque l’organisme bénéficie maintenant d’une marge de manœuvre d’un an d’exploitation en cas de crise. «Il y a huit ans, alors que la Chambre vivait la plus importante crise de son existence, nous avions convenu de créer un fonds qui permettrait de sécuriser nos activités. C’est maintenant chose faite», a lancé M. Shatskoff, qui n’a pas manqué de rappeler que des canards étaient toujours à vendre pour la Course des canards qui se tiendra en septembre.

Soulignons finalement que la Chambre de commerce de Terrebonne est devenue, avec ses 550 membres, un des plus importants organismes du genre à travers le Québec.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar