Francis Lessard se prépare à un retour au travail

Seul hockeyeur de la région à évoluer dans la Ligue Nationale de Hockey (LNH), le Mascouchois Francis Lessard a bien hâte d’être rappelé par son équipe, les Trashers d’Atlanta.

Éric Ladouceur

Avant cette étape ultime, il faudra que les joueurs votent sur l’entente de principe signée entre l’Association des joueurs de la LNH et les propriétaires. Au moment d’écrire ces lignes, ce n’était pas encore fait, mais il ne s’agit que d’une question de formalité. « On va bientôt nous demander de voter par Internet sur l’entente, et ça devrait passer facilement. On a tous hâte de revenir au jeu », a d’abord lancé Francis, joint chez lui.

Année d’option

Cependant, Francis aura une autre étape à franchir avant de rejoindre les rangs des Trashers, soit signer son année d’option. « Mon contrat était d’une année plus une année d’option. Je dois donc m’entendre avec les Trashers avant de pouvoir rejoindre l’équipe », a-t-il ajouté.

Afin de mettre toutes les chances de son côté pour le camp d’entraînement, Francis s’est entraîné tout l’hiver et tout le printemps en gymnase et sur la glace pour ne pas trop perdre la main. « Je m’entraîne au club O’Gym à Mascouche pour la musculation et je joue trois fois par semaine avec les autres joueurs québécois de la ligue avec qui j’ai également participé à la Caravan McDonald. Au mois d’août, nous allons commencer à jouer cinq fois par semaine afin d’être prêts. »

À propos du cap salarial et de la baisse de salaire de 24 % imposés aux joueurs, Francis ne s’en fait pas trop. « Pour moi, ce qui compte, c’est de jouer la saison prochaine, et c’est la même chose pour la plupart des joueurs. Ce qui est dommage, c’est que cela ait pris autant de temps à se régler et qu’on nous ait vendu l’idée de ne pas accepter de plafond salarial, alors que finalement il y en aura un », a conclu Francis.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar