Frédéric Beauchemin se pose en porteur de dossiers

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Frédéric Beauchemin se pose en porteur de dossiers
Frédéric Beauchemin est tellement motivé qu'il a lui-même aidé à installer certaines pancartes électorales. (Photo : courtoisie)

Bien qu’il n’habite pas la région, le candidat du Parti libéral du Canada Frédéric Beauchemin a l’intention de se «battre pour Terrebonne 24 heures sur 24» si les électeurs lui font confiance le 21 octobre. Celui qui a déjà sillonné plusieurs secteurs de la circonscription a entre les mains une liste de dossiers qu’il souhaite porter à la Chambre des communes.

D’abord, dans l’ouest de la ville, M. Beauchemin affirme qu’il a l’intention de défendre l’idée de rétrocéder le site de l’ancien champ de tir Saint-Maurice et de décontaminer les zones qui ne l’ont pas été sur ce vaste terrain – il fait cinq ou six fois le mont Royal – situé au nord de l’autoroute 640 et à l’est de la route 335. «C’est quelque chose d’important, un poumon pour la ville, et je veux porter ce dossier à Ottawa», affirme-t-il, proposant du même coup de relier les deux quartiers industriels bordant l’autoroute 640 avec une voie de desserte.

Toujours dans l’ouest, le candidat libéral rappelle que le fédéral a déjà promis de payer 50 % des coûts du prolongement de l’autoroute 19.

Le Boisé : un autre poumon

M. Beauchemin a également l’intention de soutenir la Ville dans son projet de préservation du Golf Le Boisé, soit un «autre poumon» important.

Dans Lachenaie, il se dit ouvert à étudier la mise en place d’un accès à la rivière des Mille Îles par bateau dans le secteur du ruisseau de Feu.

Il promet finalement de soutenir financièrement certains projets grâce aux programmes gouvernementaux, comme le projet d’usine d’assainissement des eaux dans Urbanova et le développement du huitième parc industriel, un espace de près de 45 millions de pieds carrés, dans l’est de Lachenaie.

S’il est élu, il s’engage aussi à solliciter l’aide de Patrimoine Canada non seulement pour la préservation de l’église Saint-Louis-de-France, mais aussi pour les festivités du 350e anniversaire de la ville de Terrebonne en 2023.

Quand on le questionne sur une potentielle résurrection d’Énergie Est évoquée par certains, M. Beauchemin affirme que ce projet d’oléoduc dont le tracé initial traversait Terrebonne sur 13 km «est mort et pas d’actualité».

Finalement, pour ceux qui se demandent si Frédéric Beauchemin déménagera à Terrebonne s’il est élu, le candidat n’a pas répondu clairement à la question. Il se contente de dire qu’il passerait plus de temps ici et que rien ne l’empêche de défendre Terrebonne vigoureusement même s’il n’y habite pas.

Partager cet article

1
Commentez l'article

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Raymond Lussier Auteurs de commentaires récents
Raymond Lussier
Invité
Raymond Lussier

As t’il l intention de préserver le lac Beauchemin qui est aussi situé à l est de la 335? Si il veux vraiment prioriser la nature?