Générations Terrebonne devient Mouvement Terrebonne

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Générations Terrebonne devient Mouvement Terrebonne
Élus, instigateurs et employés du cabinet de l’opposition étaient présents au lancement officiel du Mouvement Terrebonne. De gauche à droite : Mathieu Désilets, Nathalie Lepage et Marc-André Michaud, Anna Guarnieri, Marie-Ève Couturier, Alexandre Banville, Stéphanie Beauchemin et Lucas Galarneau. (Photo : Jean-Marc Gilbert)

Exit Générations Terrebonne. Ce parti politique créé par Stéphane Berthe n’est plus, et les conseillers municipaux Nathalie Lepage et Marc-André Michaud, qui s’étaient fait élire sous cette bannière, ont annoncé le 7 avril la création d’un nouveau parti politique baptisé Mouvement Terrebonne.

En compagnie d’environ 75 personnes réunies au café étudiant du Cégep à Terrebonne, la nouvelle formation politique a officiellement vu le jour.

En plus des deux élus, quatre instigateurs du mouvement ont été présentés. On y retrouve Lucas Galarneau, ex-candidat aux élections de 2017, et Marie-Ève Couturier, qui était attachée de presse de l’ex-député de Terrebonne Mathieu Traversy. «Nous ne sommes pas un parti traditionnel. Plutôt que d’imposer une équipe et un programme, nous partons de la base et allons consulter les gens. Nous voulons être inclusifs et audacieux, c’est la meilleure façon de combattre le cynisme», a dit Mme Couturier. M. Galarneau a ajouté qu’un sondage à travers lequel les citoyens pourront faire connaître leur vision du Terrebonne de demain sera distribué sous peu.

Les deux autres instigateurs sont Anna Guarnieri, éducatrice en CPE et mère de deux enfants, ainsi qu’Alexandre Banville, un professionnel en communications publiques et futur papa.

Cinq axes

M. Michaud et Mme Lepage sont ensuite venus présenter les cinq axes autour desquels s’articuleront les réflexions qui mèneront à l’élaboration du futur programme politique du Mouvement Terrebonne : l’environnement, la mobilité durable, l’aménagement de mesures urbanistiques intelligentes, l’intégrité et la saine gestion, de même que la communauté active.

«Ce me qui déçoit le plus [de l’équipe du maire Marc-André Plante], c’est le manque d’ambition. Terrebonne mérite mieux et peut faire mieux», a lancé M. Michaud, qui ne s’est pas gêné pour utiliser cette tribune afin de décocher quelques flèches à l’endroit du premier magistrat actuel.

Pour ce qui est du chef qui dirigera Mouvement Terrebonne en vue des élections municipales de 2021, il sera éventuellement choisi par les membres du parti.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar