Générations Terrebonne : Stéphane Berthe quitte la chefferie

Jean-Marc Gilbert
Générations Terrebonne : Stéphane Berthe quitte la chefferie
Stéphane Berthe quitte son poste de chef de Générations Terrebonne, mais demeurera membre actif au sein du parti qu'il a créé en 2017. (Photo : archives)

Disant vouloir céder la direction de la formation politique aux élus en place, le fondateur de Générations Terrebonne et candidat défait à la mairie de Terrebonne aux élections municipales de novembre 2017, Stéphane Berthe, annonce qu’il abandonne, du moins pour l’instant, son poste de chef.

Il en a fait l’annonce sur sa page Facebook et par voie de communiqué, le 5 octobre. C’est le conseiller municipal du district 16, Marc-André Michaud, qui prendra sa place de façon intérimaire.

En entrevue, M. Berthe affirme avoir longuement réfléchi avant de prendre ce «pas de recul». Il considère opportun que le poste de chef soit occupé par quelqu’un siégeant au conseil municipal plutôt que par une personne plus en retrait.

Qualifiant les résultats aux dernières élections de «dure défaite», M. Berthe est d’avis que sa formation politique a besoin d’un «renouvellement» et qu’il appartient à ses membres de choisir la direction à prendre.

L’ex-chef tient toutefois à préciser qu’il ne quitte pas la formation politique. Même qu’il n’exclut pas de soumettre sa candidature lorsque le parti sera prêt à se choisir un nouveau chef en vue des élections municipales de 2021.

Ouvert à tous

Toutefois, pour l’instant, M. Berthe ne désire pas rester chef et ne veut pas que sa présence à ce poste représente un frein pour quiconque souhaiterait se joindre à la formation politique.

«On ouvre la porte à tout le monde. Il vient d’y avoir des élections provinciales et il va y avoir des élections fédérales bientôt», dit-il, laissant sous-entendre que d’éventuels candidats défaits pourraient être tentés par le municipal.

Rappelons qu’à la fin de 2016, des rumeurs voulant que la mairie de Terrebonne intéressait Mathieu Traversy, alors député, avaient circulé. Ce dernier avait affirmé que les rumeurs n’étaient «pas fondées» et qu’il voulait terminer son mandat. La Revue a demandé à M. Berthe s’il y a un lien à faire entre son retrait comme chef de Générations Terrebonne et la défaite de M. Traversy au scrutin provincial seulement quatre jours plus tôt. Il répond que même si le «timing peut sembler assez surprenant», ce n’est aucunement le cas. «Si Mathieu Traversy est intéressé, il pourra poser sa candidature», laisse-t-il simplement tomber.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar