Ginette Grandmont n’est plus

Photo de Pénélope Clermont
Par Pénélope Clermont
Ginette Grandmont n’est plus

En début de semaine, La Revue a appris le décès de l’ancienne députée de Masson Ginette Grandmont. Cette dernière s’est éteinte à l’âge de 74 ans le 22 décembre dans son condo de La Prairie, a rapporté son fils René Blanchette. En 2016, la femme politique demeurait toujours dans sa résidence de Mascouche, où elle vivait une retraite paisible, entre le Québec et la Floride. Fille de George Grandmont, menuisier, et d’Alice Blanchette, Mme Grandmont est née à Drummondville le 29 avril 1945, comme on peut le lire sur le site Internet de l’Assemblée nationale. Diplômée de l’Institut d’hôtellerie du Québec en 1983, elle est devenue agente immobilière agréée en 1987 et propriétaire d’une franchise RE/MAX à Saint-Jean-sur-Richelieu. Avant d’être élue députée de Masson pour l’ADQ dans un gouvernement libéral minoritaire en 2007, elle a été bénévole pour Opération Enfant Soleil et pour Opération Nez rouge, en plus d’avoir été présidente du Club Optimiste Saint-Eugène et fondatrice du Club Octogone pour les jeunes de 14 à 18 ans, aussi à Saint-Jean-sur-Richelieu. Le journal tient à offrir ses condoléances sincères aux proches de Mme Grandmont. (Photo : archives, août 2016)

Partager cet article

Commentez l'article

avatar