Hugues Saint-Gelais chantera Puccini

Par Stéphane Fortier
Hugues Saint-Gelais chantera Puccini
Hugues Saint-Gelais en plein concert.

Le 18 août aura lieu le gala Les 10 ténors à l’amphithéâtre Fernand-Lindsay de Joliette, où le chanteur terrebonnien Hugues Saint-Gelais sera entouré de neuf autres ténors accompagnés de la Sinfonia de Lanaudière dirigée par Stéphane Laforest.

C’est dans le cadre de la série Symphonique Pop 2019, créée par Stéphane Laforest, que se déroulera ce concert réunissant pour la première fois au Québec les plus belles voix masculines de la province. Hugues Saint-Gelais montera sur scène avec notamment Marc Hervieux et Robert Marien, un autre Terrebonnien.

«C’est un privilège de monter sur scène avec ce groupe», nous dit spontanément Hugues Saint-Gelais. Celui qui a déjà chanté avec la Sinfonia en janvier à Gatineau est très fébrile à l’idée de se produire à nouveau avec Stéphane Laforest. «Chacun d’entre nous chantera une pièce musicale. Moi, ce sera une œuvre de Puccini. Nous chanterons ensuite en trios et finalement, les 10 ténors ensemble pour terminer», dévoile Hugues Saint-Gelais.

De fait, les ténors interpréteront de grands airs d’opéra, d’opérette, de Broadway et des comédies musicales, des chansons napolitaines et françaises, ainsi que quelques grandes chansons populaires. Aux dires de Stéphane Laforest lui-même, ce concert sera très émouvant et mémorable.

Pas comme une grande star

Hugues Saint-Gelais a amorcé sa carrière en 1989. Reconnu comme un des meilleurs ténors au Québec, il a embrassé, jusqu’à présent, une carrière très variée. Il a chanté dans plus d’une cinquantaine de productions d’opéra dans des rôles-titres ou solos aux maisons d’opéra à New York, à Bogota, à Edmonton, à Montréal, à Toronto, à Hamilton, à Ottawa, à Québec et ailleurs.

En concert, il a été soliste à maintes reprises avec Les Violons du Roy, l’OSQ, les musiciens de l’OSM et Charles Dutoit, la Société de musique contemporaine du Québec, les Grands Ballets Canadiens, pour ne nommer que ceux-là.

Hugues Saint-Gelais est aussi reconnu mondialement, puisqu’il a chanté en France et à Stuttgart en Allemagne.

Notre ténor, qui a obtenu une maîtrise en chant de l’Université Laval de Québec, et étudié la musique baroque avec Julianne Baird et Paul Elliott aux États-Unis, ainsi que le lied avec le pianiste Karl Kammerlander et le baryton Rolland Hermann en Allemagne, reconnaît que les chanteurs d’opéra sont, en général, très peu connus du public, même si dans son cas, par exemple, il a chanté un peu partout à travers le Canada et le monde. «Heureusement, de grands efforts sont faits pour rendre l’opéra plus accessible au public», affirme le ténor terrebonnien.

Les concerts de la Sinfonia et le travail que réalise Marc Hervieux en sont un bon exemple. Hugues Saint-Gelais croit qu’il fait parfois sortir des sentiers battus, autrement dit, chanter autre chose que des pièces classiques afin d’accrocher un autre public.

Doué d’une voix d’une souplesse remarquable, d’un timbre agréable et d’une sensibilité musicale incontestable, il est aussi à l’aise dans le répertoire baroque et classique que dans la mélodie française et les lieder allemands. Une voix à entendre absolument. Pourquoi ne pas en avoir une petite idée en allant sur YouTube?

Partager cet article

Commentez l'article

avatar