Il appelle la police et se fait arrêter

Il appelle la police et se fait arrêter
Certaines expertises seront effectuées prochainement et il n’est pas exclu que d’autres accusations puissent s’ajouter.

Un Terrebonnien de 33 ans, Jean-François Lapointe, a comparu au palais de justice de Laval le 24 juillet pour des accusations d’entreposage de munitions prohibées, possession de stupéfiants et bris de conditions.

L’histoire débute le 22 juillet lorsque des policiers du Service de police intermunicipal de Terrebonne/Sainte-Anne-des-Plaines/Bois-des-Filion sont appelés à se rendre à une résidence privée de la rue Cantin, à Terrebonne, relativement à un appel d’introduction par effraction en cours.

Sur les lieux, aucun suspect n’est localisé. Un résident de l’endroit, M. Lapointe, confirme avoir contacté la police et mentionne qu’un individu aurait essayé de pénétrer à l’intérieur de chez lui alors qu’il s’y trouvait. Devant les questions des policiers, l’homme offre une collaboration limitée et ne veut pas porter plainte.

Des constatations sur place incitent les policiers à demander des enquêteurs en renfort et, munis d’un mandat de perquisition, procèdent à la fouille des lieux. Une grande quantité de comprimés de méthamphétamine, du Chrystal Meth, des graines de plants de cannabis, un pistolet à air comprimé, plusieurs munitions pour différents types d’armes ainsi qu’un appareil pouvant s’apparenter à un détonateur sont saisis, notamment grâce à l’assistance d’un maître-chien de la Sûreté du Québec spécialisé dans la recherche d’armes à feu et explosifs.

L’individu en question a donc été arrêté et détenu avant sa comparution. Certaines expertises seront effectuées prochainement et il n’est pas exclu que d’autres accusations puissent s’ajouter. L’accusé a été libéré sous différentes conditions à la suite de sa comparution. (PC)

Partager cet article

Commentez l'article

avatar