Il nous dit « Merci »!

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
Il nous dit « Merci »!
Photo : Julien Faugère

Les 8 et 9 mai, Philippe Bond sera au TVT pour dire Merci. Merci à ses fans, merci à sa blonde et un énorme merci à sa famille qui le nourrit en anecdotes farfelues et qui semblent toujours invraisemblables.

Depuis le 1er mars, Philippe Bond est en grande tournée provinciale pour présenter son troisième spectacle, Merci.

«Les réactions jusqu’à maintenant sont très bonnes, nous dit Philippe Bond. Je dois avouer qu’il y avait un petit stress avant de commencer. Avec 150 000 billets vendus pour le premier show, 200 000 pour le 2e… Je me demandais si les gens allaient me suivre encore. Je crois qu’actuellement, nous sommes en avance sur le deuxième spectacle. Je suis vraiment content.»

Merci

«En fait, je remercie plein de monde. Je remercie mes parents de m’avoir soutenu autant financièrement que moralement. Ce n’est pas évident pour des parents quand leur fils leur annonce que son choix, c’est le merveilleux monde « stable » de l’humour», rapporte l’humoriste. Cependant, ce soutien n’empêche pas Philippe Bond de «payer la traite» à sa famille en racontant ses nombreuses anecdotes qu’il dit être totalement vraies.

Philippe Bond se démarque principalement des autres par ses talents de raconteur. Avec lui, une simple anecdote se révèle un numéro d’humour réussi. Il n’est donc pas étonnant d’apprendre que ses idoles sont Jean-Marc Parent et Michel Barrette, des conteurs hors pair.

Néanmoins, Philippe Bond sait qu’il ne doit rien tenir pour acquis. Pourtant, certains fans le suivent depuis ses premières heures à la radio. «J’essaie toujours de les inclure dans ce que je fais. En photo, en vidéo et par des commentaires sur les réseaux sociaux, j’aime leur parler, j’aime parler au monde et ça crée des liens.»

Apprécier

À l’aube de la quarantaine, Philippe Bond semble très heureux et son énergie ne diminue pas. Il apprécie chaque moment de sa vie. «Je pense avoir appris à la bonne école. Lors d’un voyage familial vers le Maine, pendant le trajet, mon père a arrêté l’auto et nous a fait débarquer. Il nous a demandé si nous réalisions ce que nous vivons et si nous étions heureux. On a rembarqué dans l’auto et repris le trajet. Alors, j’ai appris à apprécier.»

Depuis moins d’un an, Philippe Bond est père. Nous lui avons demandé ce que ça avait changé. «Il y a deux semaines, après cinq spectacles en cinq soirs, on était à Dolbeau et après le cinquième show, j’étais avec mon directeur de tournée. Je lui ai demandé s’il était « game » de prendre la route pour Montréal pour qu’on retrouve nos familles le lendemain. On a roulé toute la nuit, trois heures chacun. S’il y a quelque chose qui a changé, c’est bien ça.»

D’ailleurs, Philippe Bond n’a pu s’empêcher de parler de paternité dans ce troisième spectacle. «J’avais déjà beaucoup de matériel, environ une heure et demie. J’ai dit à Sylvain que c’était assez et que j’étais pour improviser sur la paternité pour les 15 ou 20 dernières minutes.»

Le connaissant, il y est arrivé. En fait, il savait qu’il aurait d’autres anecdotes à conter.

Autres projets

Radio, télévision, spectacles d’humour, qu’envisage maintenant Philippe Bond? «En fait, c’est drôle que tu le demandes. J’ai un projet de série télé humoristique en chantier. Il y a même deux émissions d’écrites. Avec la série de spectacles, c’est certain que ça avance plus doucement, mais ce sera un projet à réaliser.»

Pour l’instant, Philippe Bond s’affaire à remercier son entourage et, surtout, à nous faire rire pour les deux prochaines années avec Merci.

«Tu sais, on ne veut pas réinventer l’humour. On veut faire rire et on veut que les gens passent une belle soirée», conclut l’humoriste.

***

Si vous souhaitez assister au spectacle Merci de Philippe Bond les 8 et 9 mai à 20 h au Théâtre du Vieux-Terrebonne, il suffit de téléphoner au 450 492-4777 ou de visiter le www.theatreduvieuxterrebonne.com.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar