Il n’y aura pas d’aéroport à Mascouche

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
Il n’y aura pas d’aéroport à Mascouche
De façon à réduire les coûts pour Mascouche, les terrains seront cédés au Complexe Enviro Connexions (CEC) pour la somme de 1,5 M$ et une servitude de conservation de la part du CEC. (Photo : archives)

Après plus de cinq ans d’incertitude et près de trois ans de procédures, la Ville de Mascouche, la Corporation de l’aéroport de Mascouche et l’Aérodrome Les Moulins ont signé une entente de 3,1 M$ mettant fin au litige relatif au projet de relocalisation de l’aéroport. C’est ce que le maire Guillaume Tremblay a annoncé avant la séance ordinaire du conseil municipal.

Cette entente prévoit le versement d’une somme de 3,1 M$ par la Ville de Mascouche à la Corporation et à l’Aérodrome. En contrepartie, l’Aérodrome cède ses terrains à la Municipalité et s’engage à abandonner tout projet d’aérodrome à moins de 8 km du territoire de la MRC Les Moulins. Cette entente met fin à la poursuite de 5 M$ déposée contre la Ville.

«Nous sommes satisfaits de la conclusion de ce dossier qui nous touchait depuis de nombreuses années. Il était impensable pour la Ville de détruire un milieu naturel forestier inestimable : un couvert forestier enviable, un boisé et des milieux humides qui abritent une faune et une flore à préserver. Notre environnement et notre quiétude, nous y tenons, et cette entente vient lier notre parole à nos actes», a affirmé le maire de Mascouche.

Un partenaire intéressé

De façon à réduire les coûts pour Mascouche, les terrains seront cédés au Complexe Enviro Connexions (CEC) pour la somme de 1,5 M$ et une servitude de conservation de la part du CEC. La Municipalité s’engage à reboiser le site, des travaux estimés à 360 000 $. L’entreprise souhaite ainsi protéger ses activités actuelles, puisque le site acquis demeurera un boisé d’intérêt métropolitain protégé.

Rappelons que l’entente initiale entre la Ville de Mascouche et la Corporation prévoyait une compensation de 3,2 M$ pour la relocalisation de l’aéroport.

Au final, il en coûtera à la Ville 1,96 M$, en plus des frais d’avocats estimés à 500 000 $.

Au moment d’écrire ces lignes, nous n’avions pas pu obtenir les commentaires du Complexe Enviro Connexions. Quant à la Corporation de l’aéroport de Mascouche et à l’Aérodrome Les Moulins, aucun commentaire n’a été émis malgré notre demande.

D’autre part, la Ville est sur le point de régler à l’amiable les litiges qui l’opposent aux propriétaires et aux locataires du site de l’ancien aéroport, qui ont intenté une poursuite de plus de 7 M$. Plusieurs ententes auraient déjà été conclues. Les détails du règlement à l’amiable seront dévoilés ultérieurement.

La gestion contractuelle

Dans un autre ordre d’idées, conformément à la Loi sur les cités et villes, Mascouche se dotera d’un nouveau règlement sur la gestion contractuelle, de façon à lutter plus adéquatement entre autres contre la corruption, le trafic d’influence et le trucage des appels d’offres. Ce règlement devrait être adopté lors de la prochaine séance ordinaire du conseil.

Pour donner suite à l’audit annuel des états financiers, le conseil a présenté le rapport financier consolidé 2018 de la Ville de Mascouche. Par ce rapport, Mascouche dévoile un excédent de fonctionnement de 1 429 800 $ pour l’année 2018. Quant à la dette totale nette à long terme, elle aura diminué d’un peu plus de 1 %, passant de 133,8 M$ à 132,4 M$.

«Avec ces résultats et les 18,1 M$ d’investissements en 2018, le conseil et la fonction publique gardent le cap sur des investissements structurants qui visent à bonifier les services et à animer notre territoire. Ces investissements minutieusement planifiés, combinés à une saine gestion des finances publiques, contribuent au dynamisme économique et à l’effervescence qui animent Mascouche», a déclaré fièrement Guillaume Tremblay.

D’ailleurs, tous les Mascouchois sont invités le 24 mai au parc du Grand-Coteau et au petit pavillon pour la tenue d’Alors, on sort?, un événement qui présentera et lancera la programmation des activités estivales.

La prochaine séance ordinaire se tiendra le 27 mai à 19 h à la salle du conseil.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar