InnoHub La Centrale, tremplin vers le succès entrepreneurial

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
InnoHub La Centrale, tremplin vers le succès entrepreneurial
Robert Ladouceur, directeur d’InnoHub La Centrale, en compagnie de Julien Chartrand, président de Rhinocharge, la première entreprise à avoir signé une convention d’incubation.

En seulement un an d’activité, InnoHub La Centrale accueille une douzaine d’entreprises innovantes en démarrage ou en croissance. En plus d’avoir accès à un bureau ou à un espace atelier, selon leurs besoins, les entrepreneurs trouvent dans ce service offert par la MRC Les Moulins, une foule d’outils pour transformer leur projet d’affaires en succès.

Avec 12 bureaux, un espace atelier de 1 736 pieds carrés (qui sera doublé, comme annoncé en juin), 4 salles de conférence, 2 bureaux de rencontres et une zone collaborative (coworking), les installations actuelles d’InnoHub La Centrale, situées sur le boulevard des Entreprises à Terrebonne, visent à accommoder les entrepreneurs de divers horizons. Conformément à sa vocation, les premiers occupants œuvrent dans le manufacturier innovant, les technologies de l’information et les services d’affaires.

Un coach

En tant que directeur d’InnoHub, Robert Ladouceur ne souhaite pas qu’héberger les entreprises, il désire surtout leur offrir tous les outils pour qu’elles soient en mesure de voler de leurs propres ailes environ deux ans après leur arrivée.

Le bureau de M. Ladouceur est toujours ouvert aux entrepreneurs qui ont besoin d’une oreille attentive ou de conseils. « Je ne suis pas un locateur. Je suis plutôt un coach. Je peux partager mon avis. Et le fait que je ne facture pas pour ce service me donne le grand privilège de pouvoir tout dire. Je peux leur faire réaliser toutes sortes de choses et je sens que les gens sont à l’écoute », témoigne le directeur.

M. Ladouceur joue aussi en quelque sorte le rôle d’un « courtier de programmes », dit-il. « En lien avec le service de développement économique et touristique de la MRC Les Moulins, nous offrons des ressources comme du mentorat, des formations ou des consultations en fonction des besoins de chacun et dans des domaines diversifiés, que ce soit en gestion, en marketing, en propriété intellectuelle, etc. », détaille celui qui accueille présentement neuf entreprises créées par des Moulinois.

Vocation manufacturière?

Actuellement, InnoHub La Centrale se veut un incubateur plutôt généraliste. Lorsqu’il est question d’avenir, Robert Ladouceur se permet de rêver.

Il souhaiterait la construction « d’un incubateur qui deviendrait une installation métropolitaine axée sur le manufacturier ».

Pourquoi le manufacturier? « Le terreau d’ici est fertile pour ce type d’incubateur et c’est également représentatif de la volonté du milieu », répond le directeur.

D’ici là, les installations actuelles sont en mesure d’offrir les conditions et le support propices aux succès des entrepreneurs qui y logent. Par ailleurs, des locaux se sont ajoutés à l’offre initiale pour répondre à la demande.

Chose certaine, l’engouement généré autour de l’arrivée de cet incubateur prouve que la région avait bien besoin d’une telle structure pour stimuler et soutenir sa communauté entrepreneuriale.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar