Investissement majeur à Mascouche

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
Investissement majeur à Mascouche
Carmen et Yvon Guay, de la troisième génération de bâtisseurs des Salons funéraires Guay, entourés de leurs enfants, gestionnaires actuels de l’entreprise familiale, Olivier et Caroline. (Photo : Maxime Côté)

Après plusieurs mois de travaux, Olivier et Caroline Guay ont inauguré avec fierté le complexe des Salons funéraires Guay fraîchement rénové à Mascouche. Cet investissement de 1,6 M$ a permis de réaliser d’importants travaux sur l’ensemble du bâtiment extérieur, dont la façade, sans compter les rénovations à l’intérieur.

«En plus de l’ajout d’un ascenseur et d’une chapelle moderne, la salle de réception et les trois salons ont été complètement refaits pour offrir une expérience en parfait accord avec les nouveaux besoins des familles et de la communauté, tout en incarnant les dernières tendances en matière de design et de commodités», a décrit Olivier Guay, directeur général des Salons funéraires Guay. Avec sa sœur Caroline, il forme la 4e génération dans cette entreprise familiale fondée en 1947.

Olivier Guay a profité de l’occasion pour rendre hommage à ses parents. «Ils nous ont transmis le sens du travail bien fait. Nous avons été enrichis de leurs conseils et de leurs visions. […] Merci d’être qui vous êtes», a-t-il souligné.

À l’écoute des besoins des familles

«Nos parents ont été précurseurs dans ce domaine, car ils ont écouté les gens et se sont ajustés à leurs besoins. Ils n’ont pas imposé leurs choix. Avec ce complexe, nous avons fait la même chose», a expliqué Caroline Guay.

«Vous savez, il y a 30 ou 40 ans, il était impensable d’avoir une chapelle dans un salon funéraire», a ajouté Olivier Guay. D’ailleurs, les Salons funéraires Guay ont été les premiers à inclure une salle de réception dans leurs complexes.

Tous les services ont été rassemblés dans le bâtiment rénové «pour répondre aux besoins des gens et de la communauté», a précisé le directeur général. Quant à l’immeuble situé sur la rue Saint-Louis à Terrebonne, ce n’est pas sans un pincement au cœur qu’Olivier et Caroline Guay y cesseront éventuellement leurs activités. «Avec la Résidence funéraire Saint-Louis, la communauté sera bien servie», a rappelé Olivier Guay.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar