Je suis en feu

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
Je suis en feu
Un 2

L’auteur-compositeur-interprète Toby Laflamme aura toute une année en 2019. Si sera le titre de son prochain album, c’est aussi l’état d’esprit dans lequel il se trouve.

«Il y a plusieurs choses qui rouleront cette année pour moi», lance l’artiste de Terrebonne.

Un moment qui peut être déterminant pour lui sera sa participation aux quarts de finale du concours Ma première Place des Arts.

«Il y a plusieurs opportunités dans ce concours et surtout de la visibilité. Les prix sont extrêmement intéressants et offrent entre autres des occasions de spectacles et plusieurs ateliers professionnels. Tout se jouera le 5 février à la salle Claude-Léveillée lors d’un spectacle devant juges et public pour déterminer les finalistes pour la grande finale de mars», a-t-il indiqué.

Nouvel opus

Toby Laflamme planche également sur un album. «J’espère une sortie avant la fin de l’année. Ça va être une continuité du premier album. Il n’y aura pas vraiment une thématique et encore une fois, je vais parler de plein de sujets. Tout comme le premier, ça va sonner folk brut, des chansons un peu engagées et en français. Aujourd’hui, chanter en français, c’est pratiquement être engagé. Par contre, ce sera un album plus collaboratif.»

Route St-Louis

Outre ses projets personnels, Toby Laflamme roule depuis quelques mois avec le groupe de Terrebonne Route St-Louis.

«La connexion est excellente au sein du groupe, c’est vraiment cool. C’est très collaboratif également», mentionne-t-il. Route St-Louis, qui se produit relativement souvent au Transit Bistro-Bar de Terrebonne, possède un son punk. «Certains disent que nous jouons de la musique punk acoustique, d’autres qualifient le style de punk de chalet. Mais peu importe comment on l’identifie, ce genre [fonctionne avec] ce que je fais.»

Le groupe vient d’ailleurs de lancer un nouveau vidéoclip pour la pièce Ti-Guy.

En balado

La musique n’est pas le seul dada de Toby Laflamme. Ses talents en informatique et en Web sont bien connus. Depuis quelques mois, il s’amuse en diffusant régulièrement sur Facebook un balado portant sur l’actualité, la culture et la vie en général.

«C’est un projet que j’ai avec un ami, Alexandre Proulx. On parle de ce qui se passe en général, on commente, on critique, mais toujours sur un ton constructif. On ne critique pas simplement pour critiquer. On demeure professionnels dans le concept.»

Vous pouvez donc suivre Toby Laflamme en visitant sa page Facebook personnelle, celle nommée «Le Pauvre podcast» ou la page de Route St-Louis. Vous pouvez également visiter le www.tobylaflamme.com.

Partager cet article

1
Commentez l'article

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Clémence Massicotte Auteurs de commentaires récents
Clémence Massicotte
Invité
Clémence Massicotte

Puisque j’aime le style de Toby Laflamme, je suis très heureuse qu’il ait fait Ma première Place des Arts. Iĺ mérite le succès et il l’obtiendra, j’en suis certaine.