Jean-François Garon profite de chaque moment

Photo de Pierre-Luc Chenel
Par Pierre-Luc Chenel
Jean-François Garon profite de chaque moment
Le Terrebonnien montre présentement ses meilleures statistiques avec une moyenne au bâton de .330, 2 coups de circuit et 15 points produits, alors qu’il a franchi le marbre à 26 reprises. (Photo : Bradley Athletics)

Jean-François Garon complète son parcours universitaire en jouant une dernière saison avec les Braves de l’Université Bradley. Les Braves connaissent une bonne saison et sont présentement sur une longue séquence victorieuse.

L’équipe n’a pas eu un début de calendrier facile. La formation basée à Peoria, en Illinois, a entamé sa saison avec plusieurs rencontres sur la route. Du 15 février au 26 mars, Garon et ses coéquipiers ont vécu une séquence ardue. «C’est un peu difficile avec le sommeil et l’école. On a une équipe qui a assez d’expérience et on a pris ça un jour à la fois», a raconté l’athlète, qui a connu quelques nuits courtes alors qu’il arrivait d’un voyage à 3 h et qu’il était en classe quelques heures plus tard.

Après avoir vécu ce rythme éreintant, l’Université Bradley joue davantage à domicile et montre une fiche de 22 victoires et 10 défaites cette saison. De plus, elle cumule présentement 10 victoires de suite. «On a une bonne équipe. C’est ma dernière année, alors je veux juste avoir du plaisir, a dit celui qui recevra son diplôme en comptabilité le 19 mai. Je veux profiter de tous les moments ici.»

Le Terrebonnien montre une moyenne au bâton de .330, avec 2 coups de circuit, 15 points produits et il a franchi le marbre à 26 reprises. Il s’agit des meilleures statistiques pour le voltigeur de 22 ans. «L’expérience joue toujours un grand rôle. C’est comme si ça se passait au ralenti», a-t-il décrit. «L’été dernier, a-t-il ajouté, c’était la première fois que je revenais au Québec depuis que je suis ici. J’ai passé l’été [dans la province] et j’ai joué dans la Ligue junior élite du Québec avec des gars avec qui je joue depuis que je suis jeune. L’objectif était de revenir aux sources et de s’amuser.»

Dans la mire de quelques équipes

Jean-François Garon est toujours éligible pour le repêchage du baseball majeur. L’événement aura lieu du 3 au 5 juin et le principal intéressé attire tout de même l’attention. «Il y a eu de l’intérêt. Nous avons quelques recruteurs qui viennent à nos parties et il y a des équipes qui sont entrées en contact avec nous. Ce n’est pas vraiment quelque chose qui m’affecte. Dans les dernières années, il y a eu des recruteurs qui m’ont approché et je n’ai pas été repêché, a admis le joueur étudiant. J’ai hâte de voir ce qui va se passer. Si je suis repêché, mes plans et ma vie vont changer.»

Pour terminer sa carrière universitaire, Jean-François Garon souhaite gagner un championnat. Son objectif est simple, il veut contribuer aux succès de l’équipe.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar