Jean-Marc Robitaille dans la course

Pénélope Clermont
Jean-Marc Robitaille dans la course
Comme le veut la tradition, le maire de Terrebonne, Jean-Marc Robitaille, était le conférencier invité au premier dîner-conférence organisé par la Chambre de commerce de Terrebonne en 2013. (Photo : Pénélope Clermont)

L’actuel maire de Terrebonne, Jean-Marc Robitaille, a profité du dîner-conférence organisé par la Chambre de commerce de Terrebonne, lors duquel il agissait comme conférencier, le 22 janvier au Centre de golf Le Versant, pour annoncer sa candidature aux prochaines élections municipales.

«Depuis près d’un an, la question sur mes intentions ou non de solliciter un nouveau mandat m’a été posée à plusieurs reprises. J’ai toujours dit qu’à chacune des élections, certaines conditions se devaient d’être présentes pour que je prenne cette décision : avoir la santé, avoir le goût de continuer, avoir l’appui des membres de son équipe, avoir l’appui de sa famille et finalement, sentir qu’on est encore désiré et appuyé par ses concitoyens», a énuméré le candidat, qui a profité du temps des fêtes pour prendre sa décision.

«Estimant que les conditions que j’ai énoncées sont au rendez-vous, j’ai donc l’honneur et le plaisir de vous confirmer que je serai candidat à la mairie en novembre 2013, a-t-il ensuite lancé. Oui, l’Équipe Robitaille sera au rendez-vous en novembre!»

«Ça va très bien à Terrebonne»

En ce qui a trait au contenu du dîner-conférence, M. Robitaille a principalement commenté le budget municipal, ainsi que les choix budgétaires et les orientations stratégiques définis par son administration pour favoriser le développement commercial et industriel de la municipalité.

D’entrée de jeu, le premier magistrat a rappelé à quel point la situation économique et le climat politique ont été difficiles au cours des quatre dernières années. Malgré tout, «autant le conseil que l’administration municipale de Terrebonne ont su garder le cap sur les objectifs à atteindre pour le mieux-être de la population», a-t-il déclaré avant d’ajouter : «Ça va très bien à Terrebonne!»

Pour justifier son affirmation, il a entre autres souligné la vision novatrice développée par la Ville et axée sur le développement de l’économie, la qualité des services aux citoyens, la mise en valeur de l’environnement et le respect du capital humain.

De nombreux projets à l’agenda

M. Robitaille a bien sûr présenté le 16e budget de son administration aux gens d’affaires présents. Le budget ayant déjà été dévoilé dans La Revue il y a quelques semaines, passons tout de suite aux projets réalisés ou mis de l’avant en 2012.

On a notamment cité la Maison des Aînés, les logements communautaires la Symphonie du Boisé, le Chalet du parc de la Rivière-GPAT, le renouvellement des infrastructures, la revitalisation des artères commerciales, le parc St-Sacrement, le transport collectif, Urbanova, le nouveau pôle d’emplois où s’implante le centre de distribution Sobey’s, les politiques environnementale, familiale, sur le sport et les activités physiques, la sécurité publique, le quartier général de la police, ainsi que le Marché public et le Marché de Noël.

Si l’année2012 aété prospère pour la municipalité, 2013 promet de l’être tout autant, selon le premier magistrat. Parmi les projets annoncés, on note un investissement de 4,5 M$ dans les parcs, la poursuite de la mise en œuvre du Plan Vert en y consacrant plus de 3,5 M$, la phase 3 de l’aménagement du parc de la Rivière et la réalisation des aménagements prévus pour la réserve faunique et le parc du Ruisseau de Feu dans le secteur Lachenaie-Est, sans oublier le corridor de biodiversité d’Urbanova.

Une attractivité économique

Afin de «développer intelligemment» la ville, M. Robitaille a rappelé combien il est important d’offrir à la population des services, mais aussi des emplois. À cet effet, il mentionne l’attractivité de Terrebonne pour les investisseurs, qui permettent à près de 45 % de la population apte au travail d’habiter et de travailler dans la même ville. «Ce qui représente une hausse de 30 % depuis que notre administration est en place, soit depuis 15 ans», a déclaré le maire.

Sur une même note, la valeur totale de l’investissement dans le secteur de la construction s’élève à 196 M$ pour 2012, ce qui a généré la création de 529 emplois. Quant aux investissements pour les infrastructures privées et publiques, ils se chiffrent autour de 19,5 M$.

Par ailleurs, les terrains destinés au développement du nouveau pôle d’emplois dans Urbanova, combinés aux sept derniers terrains du parc industriel de la 640 Ouest, ont tous fait l’objet d’options d’achat pour des investissements potentiels estimés à près de450 M$, ce qui représente près de 2 500 nouveaux emplois directs en 2013, en 2014 et en 2015, aux dires de M. Robitaille. 

Le maire de Terrebonne a aussi profité de la tribune pour insister sur certains dossiers «qui sont dus pour être réglés», a-t-il dit. C’est le cas de l’élargissement de la route 337 et de l’autoroute 19, du Train de l’Est ainsi que du nouvel échangeur du secteur ouest de l’autoroute 640. «Nous ne demandons pas la charité, nous réclamons l’équité», a-t-il martelé.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar