Joindre l’utile à l’agréable

Étienne Ferron-Forget
Joindre l’utile à l’agréable
Plusieurs joueurs de hockey-balle ont sué un bon coup pour financer les traitements hyperbares de Jean-François Legault.

Une dizaine d’équipes de hockey cosom s’étaient donné rendez-vous le 20 septembre au parc Louis-Laberge, à Terrebonne, pour se disputer les honneurs du quatrième tournoi de hockey-balle des policiers de Montréal. Une quinzaine de matchs ont eu lieu et tous les profits accumulés lors de la journée ont été remis à la Fondation Jean-François Legault, atteint de paralysie cérébrale.

L’objectif était fixé à 5 000 $ pour cette année, le montant servant à fournir des traitements d’une chambre hyperbare à Jean-François, âgé de 11 ans et dont les traitements ont commencé il y a huit ans. Les traitements en oxygénothérapie consistent en des séances d’une heure d’inhalation d’oxygène dans un caisson en acier.

Depuis trois ans, les organisateurs préfèrent organiser un tournoi de hockey plutôt que de golf, car cela permet de minimiser les coûts. «Il n’y pas de grosses dépenses. La roulotte qui sert à la nourriture est prêtée par la Ville de Terrebonne. C’est plus facile à organiser», explique Éric Labad, un des organisateurs et gestionnaire de la Ligue de Hockey-Balle Terrebonne.

Les coûts pour les traitements en chambre hyperbare s’élèvent facilement à des milliers des dollars. «Ça l’aide beaucoup, avec la physiothérapie et l’ergothérapie. Jean-François est en marchette, sa motricité fine s’est améliorée. Il recommence à prendre des objets», a affirmé Daniel Legault, père de Jean-François. «C’est touchant. Ça donne un “boost” de savoir que tout ce monde ici est venu nous aider.»

Partager cet article

Commentez l'article

avatar