La Barak rénovée

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
La Barak rénovée

La Maison des jeunes La Barak a ouvert ses portes à tous pour célébrer son 30e anniversaire, mais aussi pour dévoiler ses «habits neufs».

Comme chaque année, La Barak a invité la communauté pour se faire connaître et surtout pour que l’on voie son nouvel environnement. Cette fois-ci, lors de la soirée sur le thème des lanternes, le 17 octobre, l’organisme a pu dévoiler le résultat des importants travaux réalisés à l’intérieur comme à l’extérieur.

Être une lanterne

«Les lanternes, on les fait briller, comme on veut que nos jeunes brillent à leur façon dans leur vie de tous les jours. Mais à La Barak, on souhaite être une lanterne pour eux, un endroit paisible où ils pourront parler et s’activer», a mentionné Chloé Champagne-Gagné, coordonnatrice.

Avec les travaux, l’organisme voulait créer un endroit accueillant, un endroit qui fait penser à la… maison. «On voulait offrir un milieu de vie à la hauteur des jeunes qui fréquentent La Barak. Après tout, c’est leur deuxième maison. On voulait leur montrer qu’ils sont importants et qu’ils méritent quelque chose de bien, de confortable et d’adapté à leur réalité. Ici, c’est très ouvert, très épuré, car le but est que tous les jeunes soient ensemble», a ajouté la coordonnatrice.

Cette dernière a aussi tenu à remercier son équipe d’intervenantes : Marylou Lemay, Christie Bell, Valérie Reis, Véronique Rouleau-Gagné, Anne-Sophie Gélinas et Chloé Charest-St-Onge. «C’est grâce à elles que La Barak est ce qu’elle est. Elles sont impliquées et croient en nos jeunes», a-t-elle soutenu.

Financement et aide de la Municipalité

Les rénovations à l’intérieur du bâtiment ont été financées par La Barak, à coups de collectes de fonds. «Nous en avons vendu, des hot-dogs, dans les fêtes de famille pour y arriver! Et nous avons économisé au maximum. C’est une somme de près de 50 000 $ qui aura été nécessaire», dévoile Chloé Champagne-Gagné.

Les travaux extérieurs ont été financés par la Ville de Mascouche pour un peu plus de 85 000 $.

«Nous espérons vraiment rejoindre encore plus de jeunes, c’est notre seule priorité, car notre mission sera toujours de leur offrir un endroit qui leur permettra de se développer», a conclu la coordonnatrice.

La Maison des jeunes La Barak de Mascouche est un milieu de vie pour les 12 à 17 ans qui a pour mission de faire la promotion des saines habitudes de vie, la prévention des comportements à risque et d’intervenir lors de situations problématiques par le biais d’activités ludiques, éducatives et sociales qui favorisent l’échange, le partage, les passions et la persévérance.

La Barak est située au 2522, chemin Sainte-Marie. Pour toutes les informations, il suffit de visiter le https://mdjlabarak.wixsite.com/labarak.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar