La chronique du moment

Daniel Jeannotte, opticien

Déjà la rentrée au travail, et la rentrée scolaire. Cela se traduit par des obligations, des inconvénients (comme le trafic), de la planification et les joies de nouveaux défis. Mon rôle comme opticien, c’est de vous entretenir de sujets qui touchent directement et indirectement vos yeux.

Pour la majorité des actions quotidiennes, vous les utilisez et parfois même, vous les maltraitez. De bonnes habitudes peuvent minimiser la fatigue oculaire. Le positionnement pour lire, écrire, travailler ou jouer à l’écran est sans doute le point le plus important à revoir. La distance minimum requise est souvent non respectée, surtout face au téléphone. L’effort demandé pour le «focus» et le trop grand rayonnement de lumière bleue contribuent à une fatigue excessive. L’intensité lumineuse ne devrait pas excéder 50 % pour minimiser la sècheresse oculaire, entre autres. Si vous portez des progressifs, il est impératif de pencher l’écran dans le même angle que pour un portable.

Faire vérifier l’ajustement de ses lunettes, sa vision, voir si les choix antérieurs correspondent toujours aux besoins visuels et protecteurs, voilà des éléments à prendre en considération. Qui de mieux qu’un opticien pour vous conseiller et vous aider à y voir plus clair dans les choix possibles?

 

Optiquement vôtre,

Daniel Jeannotte

Partager cet article

Commentez l'article

avatar