La cloche de la paix sonne 100 fois

Jean-Marc Gilbert
La cloche de la paix sonne 100 fois
«Nous nous souviendrons», peut-on lire sur une stèle devant les locaux de la Légion royale canadienne de Mascouche (filiale 120). En voyant cette photo, on peut affirmer que la promesse est tenue. (Photo : Bertrand Lefebvre)

Après la parade organisée par l’Amicale des vétérans de Terrebonne la veille, c’était au tour de la Légion royale canadienne de Mascouche de souligner le jour du Souvenir, le 11 novembre. Pour célébrer le centenaire de la signature de l’armistice qui a mis fin aux combats de la Première Guerre mondiale, la cloche de la paix a sonné à 100 reprises.

C’est en compagnie des cadets de l’air de l’escadron 757 de Mascouche et des représentants des corps de cadets 3009 de Le Gardeur et 3062 de Sainte-Anne-des-Plaines, ainsi que des membres du 34e Régiment des transmissions, que s’est déroulée la parade sur le chemin des Anglais, à quelques pas des locaux de la branche 120 de la Légion royale canadienne.

Élus municipaux, provinciaux et fédéraux étaient aussi présents pour la parade et la cérémonie et ont été invités à prendre la parole. Chantal Soucy, fondatrice et directrice d’Equi-Sens, est aussi venue présenter les services offerts par le centre aux vétérans.

Lors des traditionnels dépôts de couronnes, une a été déposée en mémoire de Gaétan Théberge, ancien président de la Légion décédé en mai dernier, et une en hommage à l’ex-premier ministre Bernard Landry, qui a trépassé le 6 novembre.

Mario Miller, vétéran et responsable de l’organisation de la cérémonie, mentionne que le moment fort des célébrations a été les 100 coups de la cloche de la paix.

M. Miller profite de l’occasion pour rappeler qu’une collecte de sang se tiendra dans les locaux de la Légion royale canadienne de Mascouche le 20 novembre de 13 h à 18 h. Un homme qui en sera à son 800e don devrait notamment être présent.

Partager cet article
GPAT

Commentez l'article

avatar