La Francoderole s’arrête à Bernard-Corbin

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
La Francoderole s’arrête à Bernard-Corbin

Les élèves de l’école primaire Bernard-Corbin à Terrebonne ont participé, du 16 au 18 octobre, aux activités de la Francoderole, la plus grande œuvre artistique au monde réalisée par les enfants de la francophonie. Deux grandes fresques ont été créées. L’une, en quatre parties, qui sera exposée en permanence à l’école et une deuxième qui s’ajoutera à l’œuvre totale. Celle-ci «voyagera» avec l’initiateur du projet, Jean-Pierre Arcand. «L’œuvre totale mesure 70 pieds de haut (7 étages) et plus de 570 pieds de large. Avec cette œuvre, nous pourrions couvrir le Centre Bell à Montréal», explique M. Arcand. Plus de 110 000 enfants provenant de quelque 510 écoles primaires et communautés francophones du Canada et des États-Unis y ont participé. Pour l’activité à Bernard-Corbin, ce sont plus de 600 élèves qui auront apposé leur touche artistique sur les fresques. D’ailleurs, l’école a pu exposer partiellement l’œuvre itinérante. Une délégation d’élèves de 5e et de 6e année ont eu l’occasion de bien décrire la ville de Terrebonne sur l’œuvre. L’activité à l’école Bernard-Corbin a été rendue possible grâce au soutien du député de Terrebonne, Pierre Fitzgibbon. Il a rencontré les artistes en herbes le 17 octobre.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar