La guignolée, reflet de grande générosité

La guignolée, reflet de grande générosité
La population a encore une fois été très généreuse lors de la guignolée.

Des centaines, voire un millier de bénévoles ont sillonné les rues de Terrebonne et de Mascouche, les 1er et 7 décembre, alors que se tenait la traditionnelle guignolée organisée par différents organismes communautaires. La récolte a encore une fois été bonne pour les familles qui en bénéficieront en cette période des Fêtes.

Dans le secteur centre de Terrebonne, là où La Revue se trouvait le 7 décembre, pas moins de 13 207,90 $ en argent ont été recueillis, soit près de 2 000 $ de plus que l’année dernière. Les Œuvres de Galilée et les Chevaliers de Colomb, conseil 3483 de Terrebonne doivent une fière chandelle aux quelque 400 bénévoles, lesquels provenaient aussi bien d’écoles et d’organismes que de la population en général. «Nous avons également récolté plus de denrées alimentaires que l’année dernière», rapporte Jean-François Landry, responsable des finances chez les Chevaliers de Colomb. L’année dernière, pas moins de 11 000 $ avaient été amassés et 480 boîtes de denrées ont pu être constituées.

Toutes ces denrées et tous ces sous ont été remis à l’organisme Galilée, qui offre du dépannage alimentaire tout au long de l’année. «Nos bénévoles devaient parcourir une centaine de routes au cours de la journée. L’année dernière, on parlait de 75 routes», révèle M. Landry.

«Les gens sont assez généreux et ils comprennent que les personnes dans le besoin doivent se nourrir toute l’année et pas seulement dans le temps des Fêtes», rappelle Marie-Ève Plante, directrice de Galilée. Elle ajoute que l’organisme effectue pas moins de 5 800 dépannages par année. «Ce que l’on récolte aujourd’hui permettra de confectionner 225 paniers pour Terrebonne-Centre pour le temps des Fêtes», d’ajouter Mme Plante. Ces paniers ont été distribués en début de semaine.

«Ces dons font une grande différence pour une centaine de familles dans le temps des Fêtes», mentionne le président d’honneur de la guignolée et maire de Terrebonne, Marc-André Plante. Ceux-ci s’ajouteront à ceux que les pompiers auront récoltés au cours des jours suivants, sans oublier les collectes des autres organismes de la MRC Les Moulins.

Ailleurs sur le territoire

Toujours le 7 décembre, le Service d’aide Sedai TSS, soutenu par plus de 100 personnes, récoltait au-delà de 2 600 $ en dons et distribuait 45 paniers de Noël à autant de familles, et ce, la même journée.

Une semaine plus tôt, le 1er décembre, le Comité d’aide aux Lachenois était tout aussi actif avec plus de 200 bénévoles. Ceux-ci ont récolté un peu moins de denrées que l’an passé, mais autant d’argent, soit quelque 11 000 $. Depuis le 12 décembre et jusqu’au 22 décembre, les bénévoles visiteront les familles pour leur offrir un des 226 paniers qu’ils auront préparés. Du côté du Comité d’aide aux Plainois, 70 bénévoles ont été en mesure de concocter grâce, à la générosité de la population 160 paniers de Noël, lesquels ont été distribués le 16 décembre. Près de 2 450 $ ont aussi été amassés.

Enfin, à Mascouche, toujours le 1er décembre, ce sont plus de 600 bénévoles qui ont parcouru les rues de la municipalité à la conquête de denrées, reçues en plus grand nombre que l’an dernier. Du jamais vu, selon Éric Généreux, prêtre répondant des paroisses Saint-Henri et Notre-Dame du Très-Saint-Rosaire, qui chapeaute la guignolée interconfessionnelle. On parle d’une hausse de 50 %. À cela s’ajoute une récolte financière de près de 20 000 $. À Mascouche, ce sont les pompiers qui ont procédé au partage des 217 paniers de Noël, le 14 décembre.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar