La MRC adopte son budget de 6,575 M$

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
La MRC adopte son budget de 6,575 M$
Le directeur général Daniel Pilon et le préfet Guillaume Tremblay ont présenté les prévisions budgétaires 2019, adoptées à l’unanimité par les membres du conseil de la MRC présents. (Photo : Jean-Marc Gilbert)

La MRC Les Moulins a adopté ses prévisions budgétaires lors de la séance du conseil du 28 novembre. Il s’agissait d’un exercice marquant, puisque le budget équilibré de 6,575 M$ devait prendre en compte l’intégration du Centre local de développement économique des Moulins (CLDEM) et de Tourisme des Moulins, qui sera en vigueur dès le début de 2019.

Concrètement, la MRC n’aura pas à verser 951 089 $ au CLDEM, 70 000 $ au projet d’incubateur InnoHub La Centrale et 300 000 $ à Tourisme des Moulins; ces sommes seront utilisées par la nouvelle «MRC 3.0».

Quant aux 6,575 M$, il s’agit d’une hausse d’environ 587 000 $ par rapport à l’an passé, et ce, même si les contributions municipales ont diminué de 41 461 $ pour Mascouche et de 58 539 $ pour Terrebonne.

Selon le directeur général de la MRC, Daniel Pilon, la hausse du budget s’explique par une augmentation projetée des revenus externes, tandis que les baisses des quotes-parts des deux municipalités sont tributaires à un resserrement des dépenses. «Nous avons analysé chaque dépense pour dégraisser les postes budgétaires et enlever les coussins», illustre M. Pilon. Par exemple, si une dépense était évaluée à 75 000 $, c’est ce montant qui a été inscrit aux prévisions budgétaires plutôt que de prévoir 100 000 $ et de conserver une marge de manœuvre en cas d’imprévus.

Surplus disponible

Pour ce qui est de l’exercice budgétaire qui se terminera le 31 décembre 2018, la MRC prévoit dégager un excédent d’un peu plus de 840 000 $ par rapport à ses prévisions. Il s’ajoutera aux surplus non affectés existants de 1,2 M$. C’est donc dire que la MRC entamera l’année 2019 avec un filet de sûreté de 2 M$ qui pourrait servir justement à financer des dépenses imprévues en cours d’année.

«C’est très correct de se garder un petit montant et de rester très prudent. On entend des gens dire que de très gros surplus dorment dans les coffres de la MRC, mais c’est complètement faux. Il faut dire la vérité. Ça me heurte comme préfet de voir certaines personnes jouer là-dessus», a lancé un Guillaume Tremblay visiblement irrité des propos véhiculés sur les réseaux sociaux.

Notons finalement qu’aucune somme n’a été prévue au budget 2019 pour le transport en commun, une compétence qui n’est plus du ressort de la MRC depuis juin 2017. À cet effet, les surplus de 3 242 252 $, confirmés par le vérificateur de la MRC en 2018, ont déjà été répartis entre les deux villes.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar