La Namibie en images

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
La Namibie en images
Allen Furtado et sa conjointe, Christiane Caya, s’envoleront pour la Namibie pour un périple de 34 jours afin de produire un documentaire vidéotouristique d’une heure trente. (Photo : courtoisie)

Il paraît qu’une aventure peut en attirer d’autres. C’est exactement le cas d’Allen Furtado et de Christiane Caya, un couple de Terrebonne qui retourne en Namibie en septembre, sur le continent africain, pour un périple de 34 jours, du 2 septembre au 7 octobre.

Le couple ira rejoindre quatre personnes dans le but de tourner un documentaire vidéotouristique d’une heure trente sur le mode de vie, la conservation de la faune, les attraits touristiques et l’aventure en Namibie, dans le but de démystifier l’Afrique pour les Québécois.

«Pour ce projet, nous serons accompagnés de deux photographes de la Suisse ainsi que d’un musicien de la Grande-Bretagne. Nous aurons aussi un excellent cameraman, Sergiu Golubnic, expert en matière de vidéographie et de postproduction. Et Christiane apportera toute son expérience, elle qui œuvre dans le domaine de l’édition cinématographique et qui se spécialise dans la composition d’effets visuels», explique Allen Furtado.

Derniers préparatifs

«Nous sommes présentement à l’étape finale de préparation du voyage. Je suis en contact avec les instances namibiennes pour l’obtention d’un permis de vol pour le drone, une opération complexe à faire à distance. L’itinéraire et le scénario sont déjà planifiés. Notre cameraman tente de mettre en place une plateforme de Livestream pendant que je m’occupe de la logistique et de la planification des impondérables (assurances, communications d’urgence, location des véhicules et préparation des entrevues).» Comme ils ont espoir que ce documentaire pourra être vu dans le cadre des Aventuriers Voyageurs, le couple s’est associé à Golby Photo Video Productions. «Notre objectif est de pouvoir effectuer le tournage pour une présentation en salle de cinéma en avril 2020.»

Les rencontres préliminaires avec le producteur des Aventuriers Voyageurs ont été positives, rapportent Allen et Christiane.

«Nous avons également obtenu un support financier de Steve Marcotte, propriétaire de Voyages Terre & Monde de Terrebonne. Quant à nos collègues, tous ont accepté de faire partie du projet de façon altruiste, sans rémunération, et tout le projet est autofinancé», mentionne Allen.

«Il va sans dire que l’objectif n’est pas de faire de l’argent, mais bien de vivre une expérience hors du commun et de faire vivre cette expérience aux gens», conclut l’aventurier.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar