LA REVUE A 60 ANS – Bientôt centenaire et toujours familiale

Photo de Mélanie Savage
Par Mélanie Savage
LA REVUE A 60 ANS – Bientôt centenaire et toujours familiale
Jean, Marco et Gilles St-Yves photographiés chez Chaussures Miracles en 2002, à l’occasion des 30 ans de l’entreprise à l’adresse du boulevard des Seigneurs. (Photo : archives La Revue)

Au fil de ses 60 ans d’existence, La Revue a vu passer des centaines d’entreprises dans la région… et dans ses pages! Elle a effectivement annoncé avec joie l’ouverture de toutes sortes de commerces, mais a parfois dû souligner la fermeture de nombre d’entre eux.

Or, dans les belles histoires d’entreprises à succès se trouve celle de Chaussures Miracle, qui fêtera son centenaire en 2021!

Donat St-Yves fonde Chaussures D. St-Yves en 1921 sur la rue Saint-François-Xavier, dans le Vieux-Terrebonne. Dans les années 50, son fils Gérard prend les rênes du commerce. C’est en 1972 qu’il fondera une deuxième succursale, Chaussures Miracle. L’année suivante, la boutique du Vieux-Terrebonne ferme ses portes et toutes les activités de l’entreprise sont donc déménagées au 564, boulevard des Seigneurs.

 

Sur notre photo souvenir de 2002, publiée dans La Revue pour souligner les 30 ans d’implantation de Chaussures Miracle sur des Seigneurs, on reconnaît à droite l’un des fils de Gérard, Gilles, qui avait à son tour repris l’entreprise des mains de son père. Au centre, Marco, le fils de Gilles, incarne la 4e génération de St-Yves à œuvrer chez Chaussures Miracle; il est aujourd’hui copropriétaire du commerce avec son père. Enfin, à gauche se tient Jean, autre fils de Gérard, qui occupe le poste de gérant. Ginette, la conjointe de Gilles, met aussi ses compétences en administration et comptabilité au service de l’entreprise.

Ceux qui, enfants, étaient impressionnés par l’imposante tête d’orignal accrochée au haut de l’escalier menant à l’étage du bas (vous en souvenez-vous?) reviennent aujourd’hui chez Chaussures Miracle avec leurs propres enfants. Si la tête d’orignal n’y est plus, la famille St-Yves, elle, est encore bien présente.

Partager cet article

4
Commentez l'article

avatar
4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
Véronique CorriveauPierre lafontainepierre-Luc St-yvesJosée Lacasse Auteurs de commentaires récents
Josée Lacasse
Invité
Josée Lacasse

La première fois que j’y ai mis mes tout petits pieds d’enfants j’avais à peine 5ans c’était avec ma belle petite maman d’amour pour l’achat de mes premiers souliers de courses ! J’e suis repartie très fière car maman m’en avais acheter 2 paires et ce n’est pas moi qui lui avait demander héhé ! Je suis maintenant âgé de 49 ans et maman 69 ans ! ( dès que j’ai vue l’article j’me suis dit : j’me souviens d’eux et leurs nom de famille c’est « St-Yves » !

pierre-Luc St-yves
Invité
pierre-Luc St-yves

merci beaucoup c’est très bien fait

Pierre lafontaine
Invité
Pierre lafontaine

Salut Gilles bien heureux de voir que tu a encore le commerce ! Je te gardais frais avec les unités de climatisation

Véronique Corriveau
Invité
Véronique Corriveau

Que de souvenirs…Ma mère m’y emmenais quand j’étais toute petite et à toutes les fois, je repartais de là bas avec une nouvelle paire de chaussure, bottes ou autres. Maintenant, c’est moi qui emmène ma fille ..et elle repart toujours avec une nouvelle paire de chaussure ou autre 🙂 Merci de donner un si bon service après toutes ces nombreuses années.