« La sauvegarde de nos îles doit se faire »- Mathieu Traversy

Kevin Riopel
« La sauvegarde de nos îles doit se faire »- Mathieu Traversy
Sur la photo, on reconnaît le député de Terrebonne, Mathieu Traversy, accompagné de Nicolas Bucci, du Comité environnement Les Moulins, d’Éric Parent, du Groupe Plein Air Terrebonne, et de Georges Lachaîne, du Club d’ornithologie de la région des Moulins. (Photo : Kevin Riopel)

Le député de Terrebonne, Mathieu Traversy, avait convié quelques organismes à se rendre au parc de la Rivière, le 26 avril. Le but de l’opération? Réaffirmer son désir de voir les îles Saint-Joseph, aux Vaches et Saint-Pierre préserver leur état naturel.

Au cours de cette rencontre, Mathieu Traversy a expliqué l’importance de protéger ces îles, même si elles ne font pas partie de son comté, puisqu’elles se retrouvent en sol lavallois. «Elles composent le paysage terrebonnien, et il est important de les préserver, et ce, malgré le développement urbain qui se réalise chez nous. Nous avons l’opportunité de pratiquer plusieurs activités récréotouristiques et de faire de l’observation près de ces îles. Je tiens donc à mobiliser la population pour qu’elle prenne les mesures nécessaires afin que ce milieu naturel ne disparaisse pas dans les prochaines années», a-t-il lancé.

Des appuis du milieu

Afin d’appuyer le député Mathieu Traversy dans ses intentions, le Groupe Plein Air Terrebonne (GPAT), le Comité environnement Les Moulins, le Club d’ornithologie de la région des Moulins et la Fondation Rivières étaient présents lors de cette rencontre.

Ainsi, André Hamel, président du GPAT, a expliqué qu’il y a de beaux projets à réaliser avec les trois îles. «Oui, il faut les préserver, mais on peut aussi les exploiter de manière intelligente. Nous travaillons très fort pour développer des infrastructures au parc de la Rivière, et il pourrait être intéressant de proposer des activités organisées sur les îles», a-t-il suggéré.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar