La séquence de victoires d’Olivier Bédard prend fin

Photo de Pierre-Luc Chenel
Par Pierre-Luc Chenel
La séquence de victoires d’Olivier Bédard prend fin
La série de victoires consécutives s’est arrêtée à 14 pour Olivier Bédard, que l’on voit ici au centre lors d’une course précédente. (Photo : archives – F1600 Canada)

Olivier Bédard a vu son compteur de victoires consécutives s’arrêter à 14 en Formule 1600, dans le programme de courses présenté les 29 et 30 juin à Shannonville, en Ontario.

Le pilote de Terrebonne est grimpé trois fois sur le podium, mais a dû se contenter de la 2e place à deux reprises et il a signé une victoire.

L’athlète de 22 ans a pris le départ des trois épreuves de la 2e position. Olivier Bédard s’est battu en piste avec Zachary Vanier une bonne partie de la fin de semaine. Vanier a récolté les deux autres victoires. Dans la 3e course, Olivier Bédard a dû terminer les derniers mètres en première vitesse, puisque sa transmission venait de rendre l’âme. Zachary Vanier l’a dépassé tout juste avant le fil d’arrivée. Malgré qu’il soit descendu à la 2e place, le pilote de la voiture no 90 est heureux d’avoir évité l’abandon.

«Toute l’équipe était contente. On s’attendait à une fin de semaine moins facile que les autres, a-t-il mentionné. On a eu de bonnes performances. Tout au long de la fin de semaine, on a réussi à les améliorer.»

Une première

C’était une première expérience pour Olivier Bédard sur le circuit complet de Shannonville. Il avait piloté sur une partie du circuit il y a 6 ans. «On savait que Shannonville était l’endroit où on devait travailler le plus fort. La piste était très sinueuse, a dit le pilote, dont les mécaniciens ont fait le maximum. Il n’y avait pas beaucoup de lignes droites et il y avait beaucoup de bosses. On a joué beaucoup avec les ajustements des suspensions. On est arrivés avec un bon compromis.»

Olivier Bédard a tout de même vu sa séquence de victoires se conclure à 14. Malgré la longueur de l’exploit, il soutient que cela ne lui mettait pas réellement plus de pression. «C’est sûr qu’il y a un peu de frustration de terminer la séquence, a-t-il avoué. Je me mettais une petite pression personnelle, mais c’était plus une motivation.»

Olivier Bédard prendra une pause de quelques semaines avant de revenir en piste dans la fin de semaine des 27 et 28 juillet sur le circuit de Mont-Tremblant.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar