La SODAM se couvre d’argent

Véronick Talbot
La SODAM se couvre d’argent
Kevin Taylor, chef de l’exploitation de la Société des casinos du Québec, François Tétreault, agent de développement pour la SODAM, Patricia Lebel, directrice générale de la SODAM, et Marianne Girard, directrice du volet agrotourisme de la SODAM, lors du gala des Grands Prix du tourisme québécois. (Photo : Pierre Beauchemin, ITHQ)

GRANDS PRIX DU TOURISME QUÉBÉCOIS

Le 14 mai en soirée, la région de Gatineau accueillait les étoiles de l’industrie touristique provinciale à l’occasion du gala national des Grands Prix du tourisme québécois. Parmi les lauréats qui ont alors été couronnés pour leur contribution au positionnement du Québec en tant que destination touristique de choix, la Société de développement et d’animation de Mascouche (SODAM) a raflé de grands honneurs.

La SODAM, qui s’était d’abord distinguée lors des Grands Prix du tourisme de Lanaudière, a effectivement été nommée «Lauréat d’argent» dans la catégorie «Attractions touristiques : moins de 25 000 visiteurs» grâce à ses Marchés Desjardins moulinois. Le jury a notamment applaudi le fait que l’organisme ait su développer et utiliser avec brio une grande variété d’outils marketing pour la promotion de l’événement, en plus d’offrir une vitrine aux producteurs locaux.

Patricia Lebel, directrice générale de la SODAM, était encore sur son nuage au lendemain du prestigieux gala national, qui se tenait cette année au Hilton Casino du Lac-Leamy. «Lorsque nous avons déposé notre candidature au volet régional du concours, nous n’avions aucune idée de nos chances de remporter les honneurs dans notre catégorie, même si nous sommes conscients des efforts qui ont été mis dans ce projet. Mais lorsque nous avons gagné le prix aux Grands Prix du tourisme de Lanaudière, nous avons réalisé que nous avions bien fait de croire au potentiel des Marchés Desjardins moulinois. Dès ce moment, tous les espoirs étaient permis pour le volet national du concours.»

Une évolution rapide

Selon elle, les Marchés Desjardins moulinois se sont distingués pour plusieurs raisons. «Le projet a connu une évolution remarquable de 2011 à 2012, en passant de 8 à 20 jours d’ouverture et de 6 800 à 14 000 visiteurs. C’est sans parler de l’innovation dont la SODAM et ses partenaires ont fait preuve pour la mise en place de ce projet qui, sur le plan du développement durable, est tout à fait merveilleux.»

De fait, selon Mme Lebel, la grande force de ces marchés publics réside dans leur côté vert et écoresponsable. «C’est un projet qui valorise tous les aspects du développement durable, soit les volets social, environnemental et économique. Et avec les nouvelles annonces que l’on vous réserve, vous serez à même de constater que le meilleur est à venir», de conclure la directrice générale. D’ailleurs, jusqu’à présent, ce sont deux fois plus de producteurs qu’à pareille date l’an dernier qui se sont inscrits à la prochaine saison des Marchés Desjardins moulinois.

Rappelons qu’Éric Fortin, coordonnateur parcs et bâtiments à l’Île-des-Moulins, était aussi en lice pour le volet national du concours dans la catégorie «Ressources humaines – superviseur touristique».

Partager cet article

Commentez l'article

avatar