La vérificatrice générale fait part de ses doléances

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
La vérificatrice générale fait part de ses doléances
La vérificatrice générale de la Ville de Terrebonne, Sonya Guilbault, émet plusieurs critiques à l’endroit de l’administration municipale dans son rapport annuel 2018. (Photo : courtoisie)

Des mécanismes qui «n’ont pas favorisé une situation financière viable», «absence d’une vision formalisée afin d’encadrer la gestion du financement à long terme des services de l’eau», un suivi de recommandations laborieux : c’est un rapport 2018 plutôt critique que dépose la vérificatrice générale de la Ville de Terrebonne, Sonya Guilbault.

Le document de 145 pages a été déposé au conseil municipal lors de la séance du 9 septembre. Il renferme les audits des états financiers de la Ville, des vérifications de conformité pour des organismes bénéficiant de subventions, une section portant sur le suivi des recommandations, et des audits de performance sur la gestion financière et le financement des services de l’eau. Ces deux derniers audits sont ceux qui occupent le plus d’espace dans le rapport.

Gouvernance et financement des services de l’eau

Dès le début du rapport, la vérificatrice générale note que «les mécanismes de gestion en place n’ont pas favorisé une situation financière viable à long terme. D’une part, les décisions relatives à sa gestion financière ne s’inspiraient pas d’une vision et n’étaient pas fondées sur des analyses et des évaluations en fonction d’objectifs et de cibles financières établies. D’autre part, peu de mécanismes ont été mis en place pour suivre et contrôler de façon proactive et prospective sa situation financière». Elle souligne cependant que la Ville s’est dotée de nouveaux indicateurs financiers en 2019.

La vérificatrice se questionne aussi quant au financement des services de l’eau. «D’un côté, la Ville a installé des compteurs d’eau pour les commerces et les industries dans un souci de tarifer l’utilisateur; toutefois, elle n’effectue pas d’analyses de leur consommation d’eau potable et de celle des secteurs sans compteurs dans le but d’ajuster sa tarification annuelle.

D’un autre côté, la Ville applique au secteur résidentiel une tarification fixe par unité de logement; sa tarification se base sur les coûts budgétisés des services de l’eau, sans ajustements subséquents pour tenir compte des excédents ou déficits réalisés», note Mme Guilbault.

Suivi des recommandations

En ce qui a trait au suivi des recommandations, Mme Guilbault affirme que le processus a été revu et que le Bureau de la vérificatrice générale «a déployé des efforts soutenus pour obtenir les plans d’action afin d’en faire la validation».

«Malgré ce fait, uniquement 24 % des mesures de la Ville ont pu être validées, soit celles concernant 19 des 78 recommandations en cours de suivi par notre Bureau. Cependant, la Ville poursuit ses actions afin de nous fournir l’information requise pour augmenter le taux des mesures validées qui, lors de leur mise en œuvre, devraient permettre de répondre aux recommandations.»

Réactions

Dans un communiqué de presse publié le 10 septembre, la Ville de Terrebonne dit qu’elle «prend acte du dépôt du rapport et s’engage à continuer le travail de redressement de l’administration municipale».

«Ce rapport comporte notamment un audit financier de la vérificatrice générale ciblant l’ancienne administration. Sur le fond, il confirme la hauteur du mandat que nous ont confié les citoyens en 2017 pour faire le ménage et redresser Terrebonne. Depuis mon entrée en poste comme maire, de nombreux efforts sont déployés chaque jour pour répondre à ces défis», affirme le maire Marc-André Plante. «Les faits rapportés sont pertinents et donnent un sens à notre action. Ce rapport met en lumière le rôle essentiel de la vérificatrice générale, dont le regard critique sur l’administration est salutaire, puisqu’il ouvre la porte à l’instauration de processus d’amélioration continue», ajoute le directeur général Alain Marcoux.

Le rapport annuel 2018 de la vérificatrice générale est accessible sur le site Internet de la Ville de Terrebonne.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar