La vie, différemment

Véronick Talbot
La vie, différemment
Des élèves de 2e année ont passé quelque 30 minutes à peinturer des papillons avec leur bouche, une activité qui a connu beaucoup de succès

Confrontés aux multiples situations que vivent les personnes handicapées, les jeunes élèves de l’école du Soleil-Levant, à Mascouche, ont eu droit à une véritable leçon de vie : chaque personne est à la fois différente et pleine de trésors à découvrir.

Dans le cadre du projet «Vivez la différence!», des élèves de 5e année du régulier et des classes dysphasiques de l’école du Soleil-Levant ont uni leurs efforts afin de mettre sur pied une journée de sensibilisation le 2 juin. Séances d’information et simulations ont ainsi permis aux élèves de comprendre ce que vivent les personnes handicapées au quotidien et de découvrir les multiples richesses qu’elles recèlent.

Au total, chaque élève a eu la chance de participer à quatre des huit activités qui leur étaient alors proposées. Tout a été traité : handicap visuel, handicap moteur, handicap auditif, handicap physique, handicap intellectuel et dysphasie. En parallèle, de nombreux organismes de la région ont participé au projet en prêtant main-forte aux organisateurs de l’événement et aux enseignants.

Un projet qui se distingue

Le projet a été initié par les élèves de Marie-Lyne Fafard, de Julie Gagnon et d’Annie Lespérance, qui ont d’ailleurs remporté un prix pour leur initiative lors du Concours québécois en entrepreneuriat de la région Lanaudière. Les élèves ont également remporté une bourse de 750 $ lors du concours collectif 2009 du Conseil québécois de la coopérative et de la mutualité, organisé dans le cadre de la Semaine de la relève coopérative.

«Il est important d’enlever les tabous et de faire comprendre aux jeunes que les personnes vivant avec un handicap ne sont pas si différentes que nous. Grâce à cette activité, les jeunes peuvent prendre conscience de ce que vivent ces gens au quotidien et être sensibilisés à leur situation», ont conclu les trois enseignantes.

 

 

Partager cet article

Commentez l'article

avatar