L’Alliance démocratique de Terrebonne est née

Sophie

Ouimet

redaction@larevue.qc.ca

L’Alliance démocratique de Terrebonne est née
Le comité de direction transitoire de l’ADT : Éric Fortin (administrateur), Éric Parent (trésorier), Valérie Quevillon (administratrice), Marc-André Plante, Yannick Guénette (administrateur) et Nicolas Dufour (président). Absente de la photo : Annie-Claude De Paoli (vice-présidente).

Depuis cinq mois déjà, une bande de citoyens s’active à créer une nouvelle formation politique pour briguer la mairie de Terrebonne le 5 novembre prochain. Dimanche dernier, le parti a tenu son congrès de fondation et premier congrès d’orientation. L’Alliance démocratique de Terrebonne (ADT) est officiellement née.

L’événement était l’occasion pour le parti de présenter la base de son offre politique. En invitant les citoyens, on souhaitait enrichir la réflexion amorcée : «Quelles sont vos préoccupations? Aidez-nous à bonifier notre plateforme», ont demandé les membres de l’ADT à la foule, réunie au Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne.

Trois thèmes mis de l’avant

L’ADT a orienté les discussions vers trois sujets principaux. Parmi eux, la gouvernance a été au centre des échanges. «Le maire doit être un chef d’orchestre, a expliqué Marc-André Plante, président fondateur du parti. Sans orchestre, il n’y a rien de possible pour lui.» Par cette métaphore, M. Plante soulignait l’importance de décentraliser le pouvoir municipal.

En effet, il s’agit là d’un engagement phare de l’ADT : retirer du pouvoir au premier magistrat. «Donner un plus grand rôle aux conseillers municipaux, qui sont les yeux et les oreilles du terrain, c’est ultimement redonner aux citoyens le droit d’influencer leurs élus», a déclaré M. Plante.

Outre la gouvernance, les autres sujets à l’ordre du jour étaient le développement économique et la vie communautaire. Sur le premier, l’ADT s’engage, si elle est portée au pouvoir, à tenir le premier sommet économique de la Ville de Terrebonne. Sur le deuxième, l’accent a été mis sur le mieux-vivre ensemble. L’ADT souhaite entre autres diviser plus équitablement l’offre de services sur le territoire. «Par exemple, pourquoi les marchés publics ne seraient-ils pas tenus en plusieurs endroits. Pour certains, l’Île-des-Moulins se situe à une demi-heure en voiture», a-t-on souligné.

Quelques mots sur le chef

Natif de Terrebonne, M. Plante sera donc sur les rangs pour devenir maire de Terrebonne, avec derrière lui son équipe de l’ADT. Ce père de famille est impliqué depuis longtemps socialement, notamment sur les questions touchant la famille et les aînés.

Il décrit ainsi sa formation : «L’ADT est un mélange d’idéalisme et de réalisme, animé d’un amour profond pour Terrebonne. Nous avons besoin de vous pour briser 32 ans d’une même vision et d’une même culture. Unissons-nous.»

Partager cet article

Commentez l'article

avatar